Bye bye ASIA !!!

Et bien, aujourd’hui, on n’est pas mécontents de quitter l’Asie… Et oui, c’est l’heure, on part pour l’Australie !!! Les enfants sont sur-excités…

Il faut dire que 4 mois d’Asie, c’est bon !!!

Tous les pays sont différents, c’est clair mais au bout de 4 mois, nous n’avons plus le sentiment de découverte et de curiosité des premières semaines où tout nous paraissait différent et nouveau…

Exemple :

  • les feux de circulation avec le décompte du temps pour passer au vert
  • les scooters remarquables par leur nombre et par leur chargement
  • les étals des marchés avec tous leurs produits extra-ordinaires
  • les bébés au fesses à l’air
  • les maisons et leurs échafaudage en bambou
  • les odeurs plus ou moins agréables…

Clairement, la Chine, le Japon, Hong-Kong, Bali, le Vietnam, le Laos et la Thaïlande c’est très très différent !!!

Avec la Thaïlande, nous avons remis un pied dans le confort occidental, c’est clair…

Ce qui ne nous manquera pas de l’Asie c’est :

– le riz : un peu ras le bol du steam rice, du fried rice ou du sticky rice… On rêverait presque de pommes de terre mais nous savons déjà qu’en Amérique du Sud on en aura marre des patatas fritas !!! 

– le manque d’efficacité des asiatiques dans les restaurants : les plats ne sont jamais servis en même temps. Pour eux, ce n’est pas important.

– les temples, stupas, pagodes, bouddhas… : c’est bon, là on a notre dose. Mais c’est vrai que c’est très beau mais au bout du 200ème wat, on n’est plus aussi réceptifs…

– l’inquiétude tous les jours à se demander si on ne va pas être malades à manger dans un boui-boui

– le papier toilettes comme serviette de table au restaurant : et même qu’il est rose !!!

– les chinois qui rotent en passant à coté de nous dans la rue ou dans le restau et ils sont partout : même au Cambodge et au Laos, ils sont encore là… Ils envahissent toute l’Asie avec leurs investissements

– les crachats dans la rue

– la pollution de l’air mais aussi sonore : de nombreuses nuits ont été coupées par le son de la circulation ou des karaokés : vive les boules Quies !!!

– les toilettes où on ne peut pas mettre le papier dedans…

– les gens qui attirent les enfants pour les prendre en photo : ça Vincent, ça ne va vraiment pas lui manquer !

– les arnaqueurs qui te prennent pour le dernier des cons à te dire : “ce marché, il est fermé aujourd’hui, viens avec moi, je vais t’emmener chez mon copain, lui il est ouvert…”

– les serpents : je sais : il y en aura encore souvent dans le voyage mais ici, ils veulent toujours te les montrer… Je les fuis comme la peste…

…..

 

Ce qui va nous manquer :

– les marchés avec leurs grandes curiosités et leurs découvertes : les marchés sont les lieux de vie où on partage avec les gens, leurs habitudes… En Asie, on n’est pas déçus avec les bestioles, le chien, les fruits et légumes exotiques…

– les tuk-tuk divers et variés

– le faible coût de la vie : logements, repas, achats divers : c’est sûr, en Australie, on va déchanter…

– les repas : et oui, on est un peu lassés maintenant mais au bout de quelques semaines, ça va nous manquer : ici dans n’importe quel boui-boui on mange bien : de bons plats plein de saveurs…

– la gentillesse des gens en majorité sauf au Vietnam

– les massages : les meilleurs massages jamais eus, pour nous, restent les massages thaï et balinais

– les jolies filles : elles sont jolies les femmes asiatiques, pleines de charme… On ne peut pas franchement dire la même chose des messieurs…

– la sécurité dans les rues : pas de problème pour sortir de nuit ou laisser les enfants marcher devant nous, si ce n’est la circulation…

 

Nous voulions découvrir l’Asie, nous en avons vu un infime partie mais maintenant, nous avons une idée plus précise…

Encore une fois, tous les pays sont différents et il est stupéfiant de voir à quel point ces pays changent en quelques années. Nos proches étant allés en Thaïlande ou au Vietnam il y a des années et y retournant maintenant voient une énorme différence… Aussi si vous cherchez l’authenticité, allez maintenant au Laos et au Cambodge avant que ces pays ne deviennent comme le Vietnam ou ne soient complètement rachetés par les Chinois…

20101008_LL_1 20101014_LL_1 20101020_LL_1 20101104_LL_1 20101114_LL_1 20101118_LL_1 20101128_LL_1 20101213_LL_1 20101219_LL_1 20101221_LL_1 20101228_LL_1 20110110_LL_1

What’s for dinner in Thailand ?

La Thaïlande est connue pour ses qualités gastronomiques et une fois que l’on y est, ça s’est confirmé.

Les thaïlandais aiment le snacking : il y a dans toutes les rues des vendeurs ambulants qui proposent des brochettes de viande, des ananas coupés, des crêpes, des fruits oléagineux…Tous mangent dans la rue et c’est même parfois difficile de trouver une place pour s’assoir pour manger et même encore une poubelle…

Encore une fois, nous aurons bien mangé ici et pour rien… 150 baths (4 €) le plat complet. Ce n’est pas en Australie que l’on verra ça…

Je ne vous parlerai pas encore une fois des merveilleux fruits exotiques que nous avons encore dégustés.

Contrairement aux autres pays, on trouve partout en Thaïlande des plats occidentaux de type pizzas, sandwichs, viande… Honnêtement, aussi un peu lassés des plats asiatiques depuis 4 mois, nous en avons aussi profité. On voit aussi dans les rues pas mal d’enfants thaïlandais en sur-poids pondéral. Les supermarchés proposent toutes sortes de chips, de junk food possible.

Nous avons aussi souvent trouvé dans les restaurants la mention : NO MSG : comprendre : garanti sans glutamate : exhausteur de goût fortement utilisé par les asiatiques et qui peut donner de sacrés symptômes désagréables : diarrhées, maux de tête…

Les plats que nous avons dégustés ici sont encore une fois très parfumés avec plein de saveurs différentes au palais. Cependant, j’ai trouvé que l’on dégustait plus de plats très épicés ici qu’ailleurs : le menu propose 50% des plats avec du curry et ce n’est pas du curry très doux comme ailleurs. Comme au Laos et au Cambodge, ils aiment mettre des petits piments rouges partout, dans tous les plats.

Quelques exemples de plats que nous avons aimé déguster :

  • Le Pat Thaï : riz frit avec de l’oeuf et viande : poulet, porc ou boeuf
  • Le Lab Kaï : Poulet avec herbes, vu aussi au Laos mais sous un autre nom
  • le Gang Massaman : Poulet avec cacahuètes, curry, pommes de terre et échalotes : le tout est servi dans la sauce assez liquide comme une soupe. C’est très bon mais la forme liquide est surprenante. C’est très épicé pour moi et savouré accompagné de riz
  • le Khao Ob Sab Pa Rod : riz frit avec morceaux d’ananas et fruits de mer servi dans un demi-ananas : mon préféré…
  • le Nue Yang Nam Tok : bœuf grillé coupé en fines tranches servis avec des herbes
  • le Kang Poa : curry épicé (local style) avec du bœuf, du poulet ou du porc
  • le Poh Tak : fruits de mer (essentiellement des poulpes, des crevettes, des calamars…) épicés servis en soupe agrémenté de Lemon glass
  • le Kong Som : Jus de  tamarin avec curry et crevettes accompagnés de légumes.

Et ce n’est qu’un échantillon….

Nous aurons encore une fois profité, comme au Laos des BBQ de table spéciaux : les “Mu Ga Kha’”. Une fois installés à table, le serveur nous amène un plat en forme de volcan disposé sur un mini barbecue en terre contenant des braises. Le volcan sert à cuire la viande et en dessous, il y a de l’eau pour pocher la viande ou les légumes : deux modes de cuisson au choix. Nous choisissons la viande, le poisson et les légumes que l’on veut sur un buffet à volonté… Le tout pour 99 Baths = 2,5 €… Bon, il faut oublier les mouches qui tournent autour de la viande…

Nous avons dégusté ce plat, un Vendredi soir, dans un restaurant au bord de la plage où nous étions les seuls occidentaux. A coté de nous, il y avait de grandes familles réunies, mangeant tout en regardant un match de foot sur un grand écran.

Au moment de partir, nous allons déguster aussi des petites douceurs : génoise nature classique, les banana cakes (excellents : mentions spéciale pour Murielle) mais aussi du riz avec de la noix de coco et du sucre brun cuit dans une feuille de bananier : Mmmhhh…

Je vous laisse vous lécher les babines avec mes photos…

P1050165 P1050303 P1050304 P1050431 P105043220101230_LL_1 20110107_LL_1 20110108_LL_1 20110108_LL_1-2 20110108_LL_1-3 20110108_LL_1-4 20110108_LL_1-5 20110108_LL_1-6

Bye Koh Tao !!!

C’est avec regret que nous quittons Koh Tao aujourd’hui… Snif, quelle ile !!! Notre avis est contrasté : nous avons passé 4 jours extraordinaires entre un resort génial et une plage magnifique, pleine de petits restaurants et bars sympas pleins de jeunes, souvent tatoués (qu’est ce qu’on aura vu de gens tatoués sur ces iles !!!). Cependant, il faut savoir que cette ile est surexploitée, trop de touristes et qui dit trop de touristes dit trop de déchets. Il parait que l’ile, au centre est très sale : la déchetterie est à l’arrêt et les déchets sont transportés plusieurs fois par semaine par bateau : bonjour l’environnement ! Sans parler de l’électricité produite par un générateur fonctionnant au diesel…. Quel dommage, tout porte à croire qu’à ce rythme là, si ils ne changent pas de mode de gestion et ne limitent pas les touristes, toute la beauté de cette ile va disparaitre…

Et pour nous donner du courage ce matin, il pleut des cordes…. C’est donc sous la pluie que nous terminons nos valises et nous rendons au port en pick-up. Une chance pour nous, notre pick-up a un toit et heureusement car la pluie devient de plus en plus intense… Nous verrons d’autres voyageurs qui n’auront pas la même chance que nous… Je regrette de ne pas avoir pris de photos de ces pauvres gens sous des bassines d’eau… Car à notre arrivée au port c’est la grosse pluie tropicale qui d’abat sur nous.

Au port, c’est une une mare d’eau qui nous attend : l’eau dévale les rues. Comme dit Vincent : “on se croirait dans une inondation !”. On n’ose même pas sortir de notre pick-up… Allez, courage : 1,2,3 et on y va… Nous aurons de l’eau jusqu’aux chevilles… Vincent se plaint que ses nouvelles chaussures ne sont pas étanches mais là, de toute façon, il aurait fallu les bottes en caoutchouc…

Au port, du coup, c’est le gros B…L, les gens courent dans tous les sens… Ils essayent de porter leurs sacs sans trop les mouiller… Je me retrouve à un moment avec Laurent d’un coté du port, Christophe de l’autre, les enfants avec moi et les bagages, je ne sais où… Finalement, on finit par monter dans le bateau surchargé de monde… Nous aurons des places assises mais réparties un peu partout dans le bateau. Tout le monde n’aura pas la chance de pouvoir d’assoir…

Heureusement, à notre arrivée à Koh Samui, la pluie s’est calmée. Et pourtant, comme dit Christophe : “Koh Samouille !”  Il y a encore quelques gouttes et après avoir déjeuné rapidement au port et essoré nos chaussettes, nous prenons un taxi pour l’aéroport…

L’aéroport de Koh Samui : le plus beau vu jusqu’ici durant ce voyage…

  • aéroport sur plusieurs bâtiments
  • aéroport en plein air : heureusement que la pluie s’est arrêtée  !
  • une allée de magasins genre mall en plein air pour mener aux portes d’embarquement
  • des salons comme salles d’attente aux portes d’embarquement
  • les douceurs : gâteaux, café, thé, jus de fruits à volonté dans la salle d’embarquement
  • le petit train électrique pour mener à l’avion…

Un vrai bonheur : on souhaiterait presque que l’avion ait du retard…

Vol sans histoire jusque Bangkok et transfert vers notre hôtel : vu les embouteillages à Bangkok, la distance entre l’aéroport et la ville et que nous reprenons un vol pour Sydney demain après midi, nous avons choisi un hôtel près de l’aéroport…

Nous arrivons dans un hôtel très classe dont la façade vient surement d’être refaite, certaines peintures intérieures aussi mais pas toutes à en juger par les coulures sur les murs. Les chambres seraient sympas si il n’y avait pas des cafards qui font la course sur la moquette de la chambre toute tachée… Hummm…. Après avoir montré les cafards dans nos chambres au personnel, ils nous ont fait changé 3 fois de chambres mais nous avons toujours les petits visiteurs…

Un peu plus tard, j’entends une famille de suédois s’esclaffer dans le couloir : ils viennent de découvrir les cafards eux aussi…  

Avant de diner, nous sortons découvrir le quartier : très bruyant car nous longeons une grande avenue express: nous découvrons un temple un peu plus loin où se tient un marché local. Pas besoin de vous dire que là, nous sommes clairement les seuls occidentaux du marché… Qui aurait dit que ce soir, pour notre dernière soirée en Asie, nous irions dans un marché ? Nous y achetons de quoi petit-déjeuner demain matin… Une dernière immersion avec les locaux, tout souriants de nous voir ici…

Demain, Au revoir Christophe et pour nous, en route vers l’AUSTRALIE !!!

P1050425 P1050424-1 P1050427   P1050433 P1050437 P1050441

Palmes et tubas en famille

Aujourd’hui, nous partons tous les 5 pour une journée complète de plongées en apnée. Les enfants sont super contents et ont hâte de porter pour la première fois un masque et respirer par un tuba. Nous partons à 08:30 et arrivons sur l’embarcadère peu après. Petite déception, nous sommes 35 plongeurs sur le bateau (on nous avait annoncé 20 maximum). Ce n’est pas dramatique. Nous allons faire le tour de l’île et passé de spots en spots (nous en ferons 5 dans la journée). En route, nous faisons un petit test du masque et du tuba. Au niveau d’Erine, tout se passe bien mais Vincent a du mal à respirer avec le nez bouché .. et .. il grogne. Je lui dis “tu sais, c’est comme lorsque tu as un rhume, tu as le nez bouché, et tu respires par la bouche alors .. arrête de chouiner.” Bref, je le sens un peu mal.

Nous arrivons finalement sur le premier spot. Il y a  des requins dans le coin et nous comptons bien les démasquer. En plus, le temps est au beau fixe. Nous équipons les enfants de gilets de sauvetage et plongeons tous dans l’eau. Les réticences de Vincent sont vites oubliées. Il a compris le système et nage comme un poisson dans l’eau. Les enfants se mettent sur notre dos et nous les tractons avec nos palmes pour les emmener près des rochers, là où les requins sont supposés être. Je suspecte Vincent de jouer avec mon tuba et de l’enfoncer dans l’eau à quelques reprises ;). Nous voyons une multitude de poissons et j’essaye de prendre photos et films avec le petit appareil photo que Nelly m’a offert. Christophe se sert quant à lui de son super masque de James Bond (il a un appareil photo intégré juste au dessus des yeux) qu’il a reçu pour Noël. Les enfants sont super contents et ne se lassent pas de voir les poissons. Malheureusement, vers la fin de la plongée, Vincent a de l’eau qui traverse ses bouchons d’oreille étanches et Nelly doit le ramener à bord car il a mal (Vincent a les tympans percés et l’eau ne doit pas entrer dans ses oreilles).  Nous remontons tous sur le bateau. Nous partageons nos impressions et partons pour le 2eme spot. Malheureusement, nous n’avons pas vu de requin, contrairement aux plongeurs du bateau voisin, dommage.

De mon côté, je m’aperçois que mon appareil photo était éteint et que je n’ai donc aucune photo (quel boulet !!!). Au 2ème spot, Vincent est de nouveau au top et nous replongeons tous .. J’ai bien fait attention au niveau de l’appareil photo et tout est normal. Il y a encore plus de poissons que pour la première plongée .. c’est vraiment très beau : nous verrons des demoiselles toutes bleues, des poissons perroquet fluos, des poissons jaunes et noirs, des barracudas…. Je prends des photos .. et … je m’aperçois que la coque étanche est couverte de buée .. Arrrgh ..

Après un 3ème arrêt, nous sommes affamés et apprécions le repas .. (c’était pas gastronomique non plus mais .. quand on a faim). Nous repartons pour Mango Bay et passons encore 40 minutes dans l’eau. Nous ne nous lassons pas de voir les poissons et les enfants sont toujours super motivés ! Christophe et moi décidons de sauter dans l’eau depuis le toit du bateau …Erine est aussi tentée, elle hésite .. puis finalement .. dit “ok, je vais le faire”. Nelly et moi sommes assez surpris et je l’emmène sur le toit du bateau; bon là, il y a une ou deux minutes de “j’y vais, j’y vais pas ..” finalement, je dis “ok.. maintenant, on compte jusqu’à 3 et on saute”. Je lui tiens la main, compte .. et hop .. tout le monde à l’eau. Erine est super contente et nous la félicitons. Elle veut tout de suite recommencer et Nelly immortalisera ce moment en vidéo !

Pour le dernier arrêt de la journée, nous allons vers une petite ile à quelques encablures de Koh Tao où une superbe plage nous attend. Nelly se repose un peu mais Erine veut faire de la plongée. Je prends quelques photos et me rééquipe pour aller visiter le “Jardin Japonais”. Nous passerons un bon moment, Christophe, Erine et moi dans l’eau. Puis, c’est déjà l’heure de rentrer et je croise Vincent, tout équipé, qui vient de se remettre à l’eau. Je l’emmène donc lui aussi faire un petit tour avant de repartir.

Les enfants ont tout simplement adoré cette expérience et ils ont passé une super journée .. Nous comptons donc bien renouveler l’expérience en Polynésie et aux Iles Galapagos, dans la suite du voyage !

20110112_LL_120110112_LL_1-5P105040020110112_LL_1-220110112_LL_1-320110112_LL_1-4P1050420

Plongées à Koh Tao et 13 à table

Le jour de notre arrivée, Christophe et moi nous étions renseigner sur les plongées possibles à Koh Tao dans un des nombreux (il y en a au moins 40) clubs de plongée de l’ile (déjà dans le bateau depuis Koh Samui, les vendeurs nous ventent leur club de plongée). Il y a une quinzaine de sites intéressants autour de l’ile et nous en choisissons 4.

Cet lendemain après midi, nous partons donc pour nos deux premières plongées. Nous espérons voir un requin baleine (inoffensif mais impressionnant par sa taille) car, lors des 15 derniers jours, des plongeurs en ont vu à quatre reprises. Nous commençons par la plongée à “White Rock”. Petit briefing classique et ambiance très “Padi” (tout est cooool). L’instructeur nous explique qu’on peut croiser des “trigger fish”, gros poissons d’une cinquantaine de cm, très territoriaux, qui pourchassent les plongeurs qui entrent sur leur territoire. En cas de rencontre, il nous explique l’attitude à adopter : se mettre sur le dos, nager en arrière en laissant le poisson croquer les palmes. Ce n’est que ma 2ème vraie plongée en milieu naturel après ma certification, obtenue juste avant de partir au tour du monde. Christophe est bien plus expérimenté et est désigné logiquement comme mon binôme. Nous faisons le petit check pré plongée puis sautons à l’eau et commençons notre descente vers 18m. Le site est vraiment superbe. Nous croisons des dizaines de poissons différents (dont des raies avec de points bleus, des barracudas “BA-RA-CU-DA, des murènes jaunes) et aussi, le fameux trigger fish qui s’acharne sur le plongeur qui nous accompagne. C’est assez marrant, le trigger fish le chasse vraiment et n’arrête pas de lui croquer le bout des palmes. Nous regardons la scène à une dizaine de mètres, un peu amusés. Après 45 minutes, c’est déjà l’heure de remonter. A peine remontés sur le bateau, nous changeons de bouteille pour préparer la prochaine plongée qui aura lieu après quelques minutes de navigation. Dans l’intervalle, nous mangeons quelques tranches d’ananas pour reprendre des forces !

La deuxième plongée, au spot de “Twins” est assez similaire. L’endroit est très joli. Nous plongerons à la même profondeur et 45 minutes également et verrons quasiment les mêmes poissons. Malheureusement, nous ne verrons pas de requins baleine, dommage.

De retour au club de plongée, on prend RDV pour celles du lendemain matin : Et là, petite surprise, nous nous attendions à un rendez vous matinal vers 08:30 mais on nous annonce 06:40. Ca tombe bien, il y a une soirée sur la plage qui finit à 05:00, on n’aura qu’à dormir une grosse heure et repartir directement ! bon bah, .. c’est pas franchement ce qu’on a fait .. on a plus 20 ans non plus ..

Direction le restaurant sur la plage pour manger des brochettes de poisson et après une courte nuit quand même, nous voilà repartis pour une grosse matinée de plongée. Nous arrivons sur le premier site Chumon Pinnacle à 07:30 et nous plongeons directement, le bateau à peine arrêté, pour être les premiers au fond. Le site n’est pas très profond mais il y a une sorte de tunnel. On passe donc dans une espèce de boyau (assez large quand même) d’une quinzaine de mètres. Au niveau de la faune, c’est assez comparable avec les plongées de la veille mais nous verrons quand même un serpent de mer, à rayures blanches et noires, très venimeux.

Pour la dernière plongée, nous allons sur le spot de Red Rock. De mon point de vue, la faune est un peu moins abondante, mais les reliefs sont superbes. Nous descendrons qu’à 18 mètres mais il est possible d’aller bien plus profond ici. Certains endroits font penser à des falaises .. on arrive, en nageant, à 15 mètres de fond et on se retrouve à l’aplomb d’un mur vertical qui descend bien plus profond. C’est assez impressionnant.

Le soir, nous avons invité pour l’apéritif la famille de 6 canadiens et le couple de français rencontrés sur la plage le premier jour. Nous nous retrouvons donc tous les 13 (dont 6 enfants)  pour manger, ce qui est assez rare ! Nous passons un super moment à l’apéritif à échanger nos expériences puis allons diner sur la plage (c’est tellement plus simple). La soirée se terminera un peu plus tard que d’habitude. Kevin, Marie France et leurs quatre enfants partent pour l’Inde le lendemain (via Bangkok) et Aurore et Guenolé continuent leur périple en Thaïlande mais changent d’île, également le lendemain. Nous ne reverrons pas Marie-France et Kevin pendant le tour du monde car ils continueront par l’Egypte puis l’Europe. Par contre, ils nous ont d’ores et déjà invité pour un futur voyage au Québec (décidèment, va vraiment falloir qu’on aille au Canada). En ce qui concerne Aurore et Guenolé, nous espérons bien les recroiser, peut-être en Amérique du Sud.

20110111_LL_120110111_LL_1-220110111_LL_1-320110111_LL_1-420110111_LL_1-520110109_LL_120110110_LL_1

Koh Tao : On a trouvé le paradis !

Levée à 6 h 30 pour aller me faire masser à 7 heures : quand on aime, on ne compte pas… Expérience de Herbal Massage : on nous pose sur la peau des poches pleines d’herbes, chaudes et odorantes et on nous masse avec ça… C’est sympa mais honnêtement pas aussi bien que le thaï massage. Christophe, qui a pris ma place à 9 heures est de mon avis mais nous sommes tout de même contents d’en avoir fait l’expérience.

Nous quittons Koh Samui avec la nette impression de se faire arnaquer,dommage … L’hôtel nous propose de nous emmener au quai du bateau qui doit nous amener à Koh Tao pour 400 baths : 10 fois plus cher que ça ne coûte réellement mais d’après eux, il n’y a pas d’autres moyens, pas de taxi… Mouais, mouais, mouais…

Nous arrivons sur le pier blindé de monde : aujourd’hui, allez savoir pourquoi, il y a beaucoup de monde qui part pour Koh Tao. Nous sommes effectivement 200 dans le bateau… Deux heures de navigation et malgré la mer d’huile, ça tangue pas mal… Je reste dans le bateau en bas avec Laurent et les enfants alors que Christophe prend l’air sur le pont.

A l’arrivée, même bazar, vu le monde dans le bateau, c’est la cohue pour sortir. L’île de Koh Tao ne fait que 21 km² et ne compte que 1000 habitants mais pas mal de touristes.

C’est l’heure de la découverte de notre super hôtel : on s’est fait plaisir : 4 jours dans une super villa avec deux chambres et un salon. Une vue imprenable sur la baie et un restaurant en bois parfaitement intégré dans la végétation. C’est génial… Notre villa est toute neuve avec une très belle décoration moderne…  La balancelle sur la terrasse… C’est top…

Après une baignade dans l’eau transparente et à la bonne température où les enfants ont pied pendant longtemps, nous rencontrons une famille de québéquois en voyage autour du monde (4 enfants) : Marie-France, Kevin, Cassandra, Anthony, Gregory et Timothée. C’est fou comme on peut être attirés par des grand voyageurs sans le savoir…

Pour le diner, nous longeons la plage et découvrons plein de restaurants proposant des étals de poissons variés à choisir qu’on vous cuit au BBQ. Excellent diner installés au bord de l’eau. Et là encore, par hasard nous abordons la conversation avec nos voisins de table Guenolé et Aurore qui font aussi un tour du monde… Décidément c’est la journée des rencontres…

Nous sommes ravis de notre installation. Cette ile a l’air super !!!

P1050314 P1050318 P1050332 P1050333

Une journée à la plage

Après notre escapade de la veille en scooter, aujourd’hui, c’est décidé, nous restons tranquilles à l’hôtel. Au programme, massage pour les adultes, école, piscine et plage pour les enfants. Dès le petit déjeuner, Christophe va réserver notre masseuse préférée du bout de la plage .. toujours disponible, compétente et souriante .. Mais bing .. aujourd’hui, c’est samedi et elle est overbookée et n’a plus de place pour nous ! grrr. Elle propose le lendemain “à partir de 06:00”. Nelly et Christophe sont motivés et réservent pour le petit matin. De mon côté, je passe mon tour, je garderai les enfants !

Après le petit déjeuner, Nelly prend les rennes de l’école et Erine fait une évaluation de français pendant que Vincent fait des maths. Tout se passe à peu près bien même si une pause s’est “imposée” pour Erine pour cause de démotivation ! Pour le déjeuner, nous allons dans un restaurant sur la plage où nous mangeons dans une petite maisonnette sur pilotis. C’est très agréable et excellent. En plus, les enfants peuvent aller jouer dans le sable ce qui nous va tout à fait.

L’après-midi, ce sera piscine, lecture, puis plage, le stress quoi ! le soir, nous irons manger dans un petit restaurant typiquement thaï (où il n’y a d’ailleurs que des clients thaï). On y mange sur des sortes de barbecue entouré de “douves” remplies de bouillon. On place du poisson, de la viande et des fruits de mer sur la partie BBQ et des nouilles de riz, des légumes dans le bouillon. L’idée est quand même de faire cuire assez largement les aliments car le buffet n’est pas tellement réfrigéré et on craint un peu l’intoxication. Pas trop téméraire, on refusera quand même poliment les glaces offertes pour le dessert. Demain, c’est déjà le départ de Koh Samui. Direction Koh Tao, une petite ile, réputée mondialement pour ses spots de plongée. Christophe et moi comptons bien en expérimenter quelques uns !

20110108_LL_120110108_LL_1-220110108_LL_1-320110108_LL_1-420110108_LL_1-520110108_LL_1-620110108_LL_1-720110108_LL_1-8

Découverte de Koh Samui en scooter, sous la pluie…

Commentaires de Nelly en italique !

Après 2 jours de pluie et la promesse d’un temps plus clément aujourd’hui, nous avions décidé hier de louer des scooters aller découvrir l’ile. Levés à 08:30, nous découvrons un soleil radieux.. Cool ! Nous partons au petit déjeuner et là, le ciel se couvre déjà; nous gardons espoir mais rapidement, une pluie battante s’abat sur nous .. et M…. Cela fait 3 jours que nous sommes là et nous avons 3 jours de mauvais temps. On relativise en se disant que c’est la première fois depuis 5 mois que nous avons du mauvais temps pendant plusieurs jours d’affilé mais c’est vraiment rageant pour Christophe qui est venu nous rejoindre. Nous passons donc la matinée à surfer, répondre aux mails et glander. (Ouais, glander, glander, les enfants vont quand même faire leurs deux heures d’école quotidiennes). Vers midi, retournement de situation, la pluie s’arrête ! Christophe et moi décidons rapidement de prendre la route sous un soleil menaçant; advienne que pourra ! Nelly et les enfants restent à la “maison” ..

L’idée est de faire le tour de l’ile en s’arrêtant à quelques endroits clés. Nous commençons par nous arrêter au “Fisherman village”. On s’attendait à un village de pêcheurs (on est malins quand même), mais que nenni, c’est en fait 3 longues rues composées exclusivement de magasins pour touristes (tatoueurs et perceurs en tout genre, tailleurs qui nous promettent des costumes Armani “same, same, at a good price, today for you”, et restaurants). Bref, aucun intérêt ! Enfin, on trouvera quand même un maillot de bain pour Erine. J’ai d’ailleurs assuré en prenant la bonne taille ET un motif qui plait à la fois à la fille (important) et à la mère (encore plus important). (Je confirme : trop fort ce Laurent !!!)

Nous poursuivons donc notre route direction nord-est pour aller voir le grand bouddha. En cours de route, nous voyons en contrebas quelques pécheurs qui réparent leurs filets. Nous descendons échanger quelques mots avec eux et voyons les énormes gambas qu’ils ont péchés. Ils nous en proposent mais n’ayant pas de BBQ à la villa, nous refusons l’offre. Nous arrivons ensuite sur le site du bouddha. Il est vraiment très grand mais le site n’est pas très bien entretenu. Nous repartons donc assez vite et nous nous arrêtons dans un petit restaurant. Nous nous disons alors que nous aurions dû emmener toute la famille car, même si le ciel est chargé, il n’a pas plu depuis notre départ.

Nous repartons pour descendre la côte est. On y voit une succession de resorts et d’hôtels dont certains sont superbes, d’autres moins…. Nous nous arrêtons ensuite à un “point of view” d’où nous avons une superbe vue sur la plage. Mais là, la pluie commence et nous décidons assez vite de nous arrêter dans un village pour prendre un café en attendant une accalmie .. qui n’arrivera pas … Finalement, c’est mieux pour tout le monde que nous ne soyons pas tous ici, à l’autre bout de l’ile, en scooteur et sous la pluie.

Nous nous décidons à repartir après avoir acheté 2 ponchos en plastique à l’épicerie du coin. (Ils sont trop classes les deux frangins dans leurs sacs plastiques; j’imagine leur tronche sur le scooter… ). Nous continuons notre descente de la côte est qui ne présente pas trop d’intérêt. Nous repartons vers le centre de l’ile pour aller voir une chute d’eau de 80m. Le site est surexploité et manque légèrement d’authenticité (on y trouve piste de quad, paintpall, stand de tir, accrobranche, bref). En arrivant, un employé nous explique que l’ascension est impossible en scooter et qu’il faut impérativement prendre l’un de ses 4×4 pour monter. Il nous montre un chemin dans la montagne et effectivement, ca a l’air impossible ! Il nous sort ensuite un prix ahurissant qui sent l’arnaque à plein nez ! Je lui dis : “ok, on va y aller quand même par nos propres moyens et on finira à pied.” Il commence alors à diviser son prix en 2 mais je reste ferme. Nous prenons donc la route en suivant les panneaux et je m’aperçois que le chemin qu’il nous a montré n’est pas le chemin de la cascade ! La route qui y mène est tout à fait praticable. Sacré filou !!! Nous arrivons donc et découvrons la cascade, assez jolie, à plusieurs niveaux. Il fait quasiment nuit et nous repartons vers l’hôtel. Contrairement à Bali, les rues sont éclairées ce qui rend le retour pas trop périlleux. Nous nous arrêterons dans un marché pour acheter quelques fruits puis arriverons assez tardivement à l’hôtel.

Le soir, l’hôtel a organisé un BBQ sur la plage mais, à l’arrivée, on ne verra aucun BBQ… on mangera finalement du poisson, des crevettes et des poulpes grillés mais en cuisine !

 20110107_LL_120110107_LL_1-220110107_LL_1-320110107_LL_1-420110107_LL_1-520110107_LL_1-6

La pluie à Koh Samui

Et la pluie continue !!! Il a plu toute la nuit et en fait, il a aussi plu toute la journée… Qui l’eût cru ???

Au réveil ce matin, nous espérions que la pluie allait s’arrêter mais vu le ciel noir, ça semblait peu probable.

Alors que Vincent fait son évaluation de français et Erine ses exercices de maths avec Papa, Christophe et moi partons à la recherche d’un massage. Laurent et Christophe avaient repéré une masseuse sur la plage, la veille. Christophe s’y collera en premier. Lorsque je le rejoins une heure plus tard pour mon tour, je vois à son sourire qu’il est ravi de l’expérience. A mon tour, je me laisse masser sous le son de la pluie et des vagues. La dame nous fera à tour de rôle un super massage thaï pour 200 baths : 5 euros… 

Nous rencontrons le voisin de la masseuse, un allemand très sympathique qui habite en Thaïlande depuis 25 ans. Il nous donnera de bons tuyaux sur ce qu’il y a à voir sur l’île (enfin quand il arrêtera de pleuvoir !!!). En repartant sous le parapluie, nous nous arrêtons chez l’épicier thaï du coin qui vend fruits et légumes que nous ne savons pas reconnaitre… A part des bananes, nous achèterons ce que nous croyions être des morceaux de pamplemousse avec des miettes de noix de coco ou encore des bananes séchées mais que nenni !!!

Les enfants ont fini l’école et nous partons tous déjeuner de l’autre coté de la route : chaque passage est une aventure car la route est en fait une immense flaque d’eau… A chaque fois, nous évitons de peu la gerbe d’eau projetée par les voitures.

Cet après-midi, ce sera le tour de Laurent de se faire masser alors que je joue aux jeux de société avec les enfants et que Christophe fait une petite sieste et une petite promenade dans le coin.

La journée passera très vite et ce soir pour le diner, nous aurons encore quelques surprises : un feu d’artifice sous la pluie (trop forts les thaïlandais) et une dent en moins pour Vincent… La petite souris va-t-elle trouver son chemin dans les flaques d’eau ?

P1050306 P1050308 P1050311 20110106_LL_1 20110106_LL_1-2 20110106_LL_1-3 20110106_LL_1-4

Première journée à Koh Samui

Vue l’arrivée tardive (avec une valise manquante) hier soir, le lever fût aussi tardif avec la fameuse valise de retour, devant notre porte au réveil ce matin. C’est pas royal ça ???

Petit déjeuner copieux, école pour les enfants sur la terrasse de notre villa alors que Laurent et Christophe partent à la découverte des alentours de l’hôtel : rien à voir à part moultes resorts abandonnés… C’est bizarre et à moitié glauque…

Les enfants sont très efficaces sur l’école aujourd’hui. A 14 heures, la pluie commence à tomber. De plus en plus forte jusque 17 heures et à l’heure où je vous écris (21 heures), quelques gouttes tombent encore.

Nous partons déjeuner vers 14 heures sous la pluie battante : pas une pluie tropicale qui ne dure que 15 minutes mais une pluie “tourangelle” comme dit Christophe qui dure bien longtemps (nous aurions dit une bonne pluie belge, mais bon, on s’adapte)… Sous nos parapluies, nous partons un peu plus loin comme tous les restaurants autour de notre hôtel sont vides, nous nous rabattons sur notre restaurant où il semble que tous les touristes du coin soient rassemblés.

Au moins ici, c’est tranquille : on ne parle pas de full moon party !!!

De bons repas thaïs et nous regagnons notre villa. Quelques exercices de plus pour les enfants, des contacts Skype avec Mamylène (Bon anniversaire Mamie !!!) et Papy Lucky Luke (pour préparer notre rencontre en Australie)… Quelques jeux de société avec les loulous, un plongeon dans la mer puis dans la piscine et nous nous préparons pour un diner-pique-nique français !!!

Au menu ce soir : Champagne, foie gras et Saucisson !!!! Merci Mamie Colette pour le foie gras, le pain… et merci Tonton Christophe pour le reste !!! Hum… Nous savourons tout ça avec plaisir tous les 5 sur la terrasse de notre villa…

Il y a de journées comme ça où même si il pleut, on est bien…

20110105_LL_1 20110105_LL_1-2 20110105_LL_1-3