Don Khone et Don Det

Que c’est paisible ici !!! Pas de voitures, quelques scooters mais principalement des piétons et des cyclistes… Le calme et pas de pollution.

Bon, l’air est un peu chargé de poussières de la terre mais bon ça nous rappelle le Botswana !

Tout est calme : le matin, nous sommes réveillés par le bruit des moteurs de bateau : des moteurs de tondeuse avec un long bras pour l’hélice… ou par le son des coqs (qui a dit que les coqs chantaient au lever du soleil ? En pleine nuit aussi…), ou les miaulements des chattes en chaleur… La nature quoi, ou presque…

Après une bonne crêpe banane-chocolat et une très bonne matinée d’école (productive cette fois), nous partons à vélo découvrir l’île de Don Khone.
Nous passons sous un pont, construit par les français dont le sol est constitué de terre et de cailloux. Nous devons nous acquitter d’un péage pour passer (péage annoncé clairement 4 fois plus cher pour les touristes que pour les locaux).  Nous longeons ensuite le Mékong jusqu’aux chutes de Somphamit au sud de l’ile. Le paysage est très beau avec de gros rapides et de larges chutes.
C’est là que nous ferons notre pause déjeuner dans une échoppe-restaurant pour manger des spring rolls et du riz frit au poulet. La famille qui nous reçoit est très souriante. Comme à chaque fois, on attend longtemps nos plats car, ici tout est préparé à la commande : c’est plus frais comme ça mais il faut être patient. Nous observons les coqs, les canards, les chats de la famille tous la queue coupée et certains ayant mauvaise mine … Les enfants sont très sales, couverts de terre et de crasse, mais ça ne les empêche visiblement pas d’être heureux. On les voit qui mangent avec les mains (comme font les laotiens) sans prendre la peine de se les laver ni même de les rincer. Les hommes sont tous devant la TV à regarder de la boxe thaï, les femmes travaillent. Ls enfants jouent au “lancer de tongs”. Ce jeu consiste à lancer sa tong sur un morceau de plastique pour le dégommer… Puis ils sortent leurs cahiers d’école : en piteux état, plein de boue… Mais au moins il y a un cahier ! Nous offrirons aux enfants quelques stylos.

Papy et Mamie nous ont rejoint et nous repartons tous ensemble en vélo vers l’île de Don Det. Moi qui suis une championne de vélo (sentez l’ironie de l’expression), je dois jongler entre Vincent qui gigote derrière moi et les buffles, vaches et veaux que l’on croise sur le chemin…  Encore une fois, les laotiens que nous croisons nous souhaitent tous Sabaï-dee (bonjour) avec un grand sourire : un bonheur…

Nous rejoignons alors la petite l’île de Don Det. Nous longeons la rive sur un chemin plat à l’ombre des cocotiers : c’est très agréable. Nous croisons toutes sortes de scènes locales : un homme qui bat le riz, une femme qui va se laver dans le fleuve, des joueurs de pétanque, des enfants qui jouent, des cochons bizarrement roux comme des vaches bourguignonnes…

Notre balade en famille nous amène jusqu’à l’école. Même si c’est dimanche aujourd’hui, les enfants se regroupent dans la cour pour s’y amuser. Ils jouent à une sorte de ballon prisonnier où une savate remplace le ballon. A chaque tour, une tong est posée sur un pieu .. Bon, on a pas tout compris des subtilités du jeu mais à la fin, tout le monde est quasiment pieds nus.

Nous continuons ensuite jusqu’à la pointe Nord de l’île où nous trouvons un bar très sympa, avec une vue magnifique sur le coucher du soleil : un petit coin de paradis…

A notre retour, nous retournons manger chez Sinding (le garçon de 13 ans) au Khampasong restaurant. C’est vraiment très bon et bien servi : les plats sont énormes et Sinding est si gentil…Papy et Mamie ont testé le King Kong sur Don Dep et ont été très déçus…

20101219_LL_1 20101219_LL_1-2 20101219_LL_1-3 20101219_LL_1-4 20101219_LL_1-5 20101219_LL_1-6

Et voici une petite vidéo de la balade en vélo. Vous excuserez par avance les soubresauts mais les chemins sont assez chaotiques !

2 réflexions au sujet de « Don Khone et Don Det »

  1. Hello
    Impressionnant la netteté de l image sur la vidéo !!! et très bonne musique 😉
    Bonnes fêtes !
    Sylvie FOUET

  2. Rien à envier au Tour de France, avec ces « géants du Laos à vélo » -(4 qui pédalent, +2 peinards veinards)
    Bravo les cadrages en roulant et très bon final de présentation des pédaleurs et transportés. La reine de la petite reine de cette maison, ici, est super impressionnée. Bisous.

Les commentaires sont fermés.