Journée de transfert vers les 4000 îles

En route pour les 4000 îles et première escale sur l’île de Done Khong.

Nous partons à 8 heures 20 en mini-bus pour le quai, pas très loin. Pakse, c’est vraiment très petit…

Notre bateau est assez petit (aussi) comme pas mal de bateaux que nous avons pris en Asie. Le bruit est relativement faible mais au bout de 6 heures, on est quand même content quand ça s’arrête.

Nous sommes installés à la queue leu leu. Je donne un cours de sciences aux enfants et Mamie leur fait quelques révisions de maths et français.

Une petite halte à Champasak, le temps de récupérer de quoi déjeuner, un pique nique : riz frit au poulet dans des barquettes en polystyrène. Laurent part en scooter avec notre pilote chercher les plats et les enfants, Mamie et moi restons près du bateau à regarder les bacs arriver : ils transportent des camions, des grosses voitures, des vélos… Le bac est, en fait, fait de 3 petits bateaux collés les uns aux autres avec un plancher qui les relient…

Pour la suite du voyage, nous suivons le Mékong vers le Sud : rive plate, pas grand-chose à voir ; parfois on aperçoit quelques potagers sur la rive. On ne croisera quasiment pas un seul bateau… Les enfants jouent à la DS, Laurent lit et j’avance sur mon journal de bord. Près de notre destination, nous verrons quelques pêcheurs lancer leurs filets de pêche. Il y a parfois peu de fond et le pilote doit souvent zigzaguer pour pouvoir passer.

Nous ne savons pas où nous dormirons ce soir. Pas encore de réservation faite sur l’île de Don Khong.

A notre arrivée, nous laissons les grands parents et les valises au pied du bateau pour aller explorer les guest-houses. Le première, recommandée par notre pilote est bien, propre mais un peu vieillotte et surtout la femme qui nous accueille n’est pas du tout aimable. Nous partons alors de l’autre coté pour aller voir la guest house Pon’s. Le jeune homme qui nous reçoit est très souriant, comme toute sa famille. Il nous montre des chambres plus récentes et plus aménagées que les précédentes pour moins cher. Notre choix est fait !

C’est d’un calme ici… Ca nous change des grandes villes du Cambodge où nous étions. Les enfants peuvent jouer dans la rue sans problème.

Une fois installés, nous louons des vélos pour les deux heures de jour qu’il nous reste. Pierre part pour voir le coucher de soleil à l’ouest : ceci implique que nous revenions de nuit sans lumière. Aussi, je préfère partir avec Mamie, Laurent et les enfants vers le sud, à l’aventure. Nous longeons les maisons ; tous les laotiens sur le bord de la route nous lancent des “Subaïdi” pour dire bonjour: ils ont tous le sourire, c’est un bonheur. Nous longeons les rizières avec les buffles qui labourent les champs…

Nous nous arrêtons devant un laotien qui coupe des pâtes avec une machine. Il nous montre comment il les fait sécher ensuite sur des toits en paille et comment elles deviennent une fois séchées.

A notre retour, nous partageons un verre de Lao Lao : alcool de riz local très fort… Le nôtre sera même un Lao lao mojito… Et un bon diner en dégustant du Lap au poisson, plat typique laotien plein de saveurs et du sticky rice, riz très collant et sec servi dans des petits paniers cylindriques fait en feuilles de palmier.

20101217_LL_1 20101217_LL_1-2 20101217_LL_1-3 20101217_LL_1-4 20101217_LL_1-5 20101217_LL_1-6 20101217_LL_1-7 20101217_LL_1-8

Une réflexion au sujet de « Journée de transfert vers les 4000 îles »

Les commentaires sont fermés.