En route vers Savuti

Ce matin, levé à 6:00 puis petite sortie matinale le temps que nos charmants accompagnateurs se chargent du démontage de notre camp. Nous verrons une fois de plus un superbe léopard et Cell s’approchera très près. Les enfants sont ravis mais on doit partir rapidement car la route nous attend !

Après 3 jours dans la région de Khwaï, nous voilà donc de nouveau sur la route pour rejoindre le parc de Savuti. Au programme, entre 4 et 5 heures de pistes. Le problème est qu’il y a beaucoup plus d’eau que d’habitude et que la route Directe n’est pas considérée comme praticable .. nous avons discuté avec un couple d’Hollandais à qui on a conseillé de faire un grand détour pour éviter de se retrouver coincés dans les flots ! Mais Cell a plus d’un tour dans son sac et nous assure qu’en prenant quelques routes de traverse, on pourrait (noter le conditionnel) arriver à passer sans encombre. Tout ça ne rassure pas trop Nelly … D’un autre côté, Cell traverse le pays toute l’année en on peut lui faire confiance …

Après un passage sur notre “pont de la  rivière Khwaï” qui n’a fait que craquer de bout en bout, nous voilà nez à nez avec une autre rivière qui a l’air bien profonde. Heureusement, il y a une petite piste qui part à gauche, que Cell prend de suite .. (c’est là qu’on est sorti de la route normale). Mais rapidement, on se retrouve de nouveau face à face avec les flots .. Cell descend de la voiture en nous disant “il va falloir nager” .. A l’évidence, il ne sait pas trop si ca va passer… On attend quelques minutes et on entend une voiture qui arrive sur l’autre rive … c’est plutôt une bonne nouvelle .. d’une part, le conducteur sait peut-être si oui ou non ça passe et d’autre part, si l’un de nous est coincé au milieu, on pourra s’entraider. Le conducteur passe par la droite et effectivement, c’est très profond (l’eau arrive au dessus de son capot avant) mais ça passe … Echange de bonjour à sa sortie de l’eau et le gars trace la route, sans attendre que nous tentions notre chance .. dommage …

On met tous les sacs en hauteur pour éviter qu’ils soient trempés et Cell se lance finalement.  Mais pour une raison encore inconnue, il choisit une toute autre route que la voiture précédente ! on s’enfonce, nous aussi, très profondément mais le sol de sable est assez dur et permet de progresser lentement mais surement … Nous arrivons donc sec sur l’autre rive et tout le monde applaudit le pilote !

La piste de sable continue et nous voilà secoués dans tous les sens pendant encore 2 heures avant notre déjeuner .. on traversera encore 2 fois des rivières assez profondes mais comme la première fois, le sol de sable nous permettra de passer sans trop de problème. A chaque fois, on prend tous les sacs sur les genoux car il arrive que de l’eau passe au dessus du plancher.

Après 5:30 de piste, nous voilà enfin arrivés à notre nouveau camp, au bord d’une rivière qui était à sec pendant les 27 dernières années et qui est de nouveau remplie pour le plus grand bonheur des animaux depuis quelques mois. Cell nous propose une promenade en voiture pour découvrir les alentours pendant que les assistants montent le camp. Mais nous en avons vraiment assez de la voiture et préférons rester tranquillement près de l’eau. Malheureusement, l’endroit est infesté de mouches ce qui n’est pas très agréable. La poussière omniprésente et les nuits agitées commencent à nous fatiguer tous un peu … On se dit que 15 jours auraient suffit. Nelly a de plus de mal à supporter que les enfants soient toujours sales même 5 minutes après la douche.

Au début de la soirée, nous voyons 2 puis 3 éléphants boire et se rafraîchir à une grosse centaine de mètres de nous pour le plus grand bonheur de Nelly. Ils y resteront pendant plusieurs heures puis d’autres viendront les remplacer .. c’est, en fait, un bal incessant d’éléphants qui viennent à ce point d’eau. Espérons qu’ils ne viendront pas cette nuit visiter notre camp.

20100911_LL_1  20100911_LL_1-3  20100911_LL_1-5 20100911_LL_1-6 20100911_LL_1-720100911_LL_1 20100911_LL_1-8

Une réflexion au sujet de « En route vers Savuti »

  1. Super les photos !! Nelly, cela se voit que tu doit avoir du mal à dormir sereinement dans la nature suvage, t’as de tous petits yeux…
    Tu verras au Japon ils sont maniaques de la propreté, cela fera un contraste !
    Bisous à vous 4

Les commentaires sont fermés.