4 mois après le retour…

Comme je disais il y a deux mois : Où est-il ce voyage? L’avons-nous vraiment fait ?

Voici quelques nouvelles des Lellu à Barcelone.

Souvenez vous…. Nous avons trouvé un appart à BCN et nous voilà partis de Bruxelles pour arriver dans cette ville mythique…

Et oui, car aller à Barcelone pour les vacances, ce n’est pas vraiment pareil que de s’y installer, voyez-vous…

Les enfants

Les enfants ont commencé l’école dans un lycée français comptant 3 000 élèves. Après 2 mois de cauchemars nocturnes et de comportements de “mini-révoltes” face aux taches quotidiennes, les voilà maintenant lancés. Enfin, je crois…

Leurs professeurs ont l’air super et d’après eux, les enfants suivent bien en classe. Pas de retard anormal à noter après un an de déscolarisation ou plutôt de cours avec le CNED.

Nous, nous avons tout de même remarqué quelques hic : la gestion des cahiers de Vincent qui nous fait des dessins, du “crabouchrachra” dans tous les coins (cette expression nous vient de la Belgique mais je ne sais pas comment ça s’écrit… Si tentez que ça s’écrive…). Erine, elle reste très appliquée et semble ravie d’avoir repris un rythme scolaire. Elle nous a juste dit hier que “l’école, c’est stressant !” Et pourquoi, ma chérie ? “Bah, il faut toujours se demander si on a fait ses devoirs, si on a tout mis dans son cartable, si on a tout donné à ses parents…”

C’est sûr que ça change de l’année passée…

Il garde certains réflexes du voyage. Nous avons passé un WE en région parisienne chez des amis, et Vincent a pris dans sa valise son couteau suisse et sa lampe frontale… On ne sait jamais…

Comme promis, Erine a reçu un nouveau vélo à notre arrivée à BCN et pédale toute fière sur son vélo à vitesses. Vincent, lui, enrageait lorsqu’il a constaté qu’il avait perdu l’équilibre nécessaire mais avec un peu de pratique, il pédale maintenant comme un champion.

La grande réaction de ces deux bambins est que, depuis qu’ils ont une maison, une chambre et leurs jouets, ils ne veulent plus sortir. C’est maintenant toute une histoire lorsque nous leur disons que nous allons aller faire un tour pour découvrir la ville ou la région. “Non !!!” et “quand est ce qu’on rentre ?” et “On n’a jamais le temps de jouer, nous !”

Je réalise tous les jours que ce voyage les a fait murir mais aussi qu’ils grandissent… Erine a pris 2 pointures en 4 mois et les vêtements de Vincent sont trop petits…

Parlent-ils du tour du monde ? 

Peu, mais de temps en temps, on a droit à quelques remarques.

Vincent : “Ah oui, Maman, on avait fait ça à Potosi avant d’aller à Sucre”. Epatant qu’ils se souviennent comme ça des étapes.

Vincent : “Moi, je ne veux pas regarder les photos, ça me donne trop envie de repartir”.

Erine qui répond à son professeur à la question : “Qu’est ce qu’un blog?” en montrant le nôtre…

Ou Vincent qui doit dessiner un chapeau particulier, ses camarades feront le chapeau jardin, le chapeau piscine et Vincent, le chapeau muraille de Chine.

Erine montre de temps en temps son classeur de scrapbooking “souvenir de voyage” à ses copines.

Maintenant, voilà, la vie a repris son cours après 4 mois et deux mois d’école. Les enfants ont eu un peu de mal mais il est trop difficile de dire si c’est le retour du voyage qui a été dur après un an de déscolarisation ou si c’est l’arrivée à Barcelone et au lycée français.

Laurent

Depuis début Septembre, il a repris le boulot et bosse toute la journée, depuis la maison pour l’instant. Il s’enferme dans le bureau ou le salon et voilà. De temps en temps, on le voit sortir mais bon… J’ai l’impression qu’on ne se voit plus. C’est sûr qu’après un an, les uns sur les autres au quotidien, ça change…  On doit prendre RDV pour se voir…

Après quelques discussions liées à l’installation dans un nouveau rythme, nous voilà de nouveau en phase…

On va remettre en route les bonnes habitudes : une soirée par semaine pour nous deux en prenant même un baby-sitter… Enfin, pour l’instant, on ne l’a fait qu’une fois…

Coté sport : il reprend un rythme, doucement mais surement… Tennis, natation…

Je dirais qu’il a eu une forme de blues post tour du monde quand nous sommes rentrés mais il en est vite sorti… (Attention, ça c’est moi qui le dis…).

Il revit ce voyage par les articles du blog qu’il a posté ces dernières semaines… Une façon de continuer le voyage…

Nelly

Alors moi, j’ai adoré le retour, l’installation dans une nouvelle “home, sweet home!”. Reprendre mes obligations de Maman, c’était chouette mais pas simple… Je ne vous dis pas le nombre de bêtises que j’ai faites. Renverser la boite de céréales sur le pot de vinaigrette qui est tombée sur ma jupe… Me brûler en sortant un gâteau du four…

Je ne savais plus faire 3 choses en même temps comme il y a un an… J’avais perdu mes repères (nouvelle maison, nouvelle cuisine) et mes habitudes (je n’ai pas fait la cuisine pendant un an quand même). Mais maintenant, tout semble être rentré dans l’ordre. La super organisatrice est de retour… Et le quotidien nous a vite rattrapé, on n’a peu de temps pour repenser à nos belles aventures. Durant 1 an, nous avons voyagé sans trop nous soucier des actualités économiques, politiques et sociales. Là, pour le retour, on est vite immergés et on est servi !!! Je dirai que nous sommes maintenant encore plus méfiants de ce que nous disent les médias…

J’ai pu revivre un peu de ce voyage grâce à la conférence que j’ai préparée pour mes collègues diététiciens et futurs diététiciens, grâce aux photos de Laurent qui passent sur la TV dans le salon comme un grand album numérique ou grâce aux questions que d’autres futurs voyageurs nous posent par mail… Mais, je n’ai toujours pas commencé à trier mes propres photos ou à éditer mes photos préférées pour en faire un album…

Ce qui reste de ce voyage, ce sont les amis que nous avons rencontrés en route et là, je peux dire que de grandes amitiés se sont créées..

Et c’est maintenant que j’ai un peu le coup de blues du retour…

On nous avait dit : “Revenir chez soi, c’est dur si on n’a pas de nouveau projet devant soi !” Alors on s’était dit que tout irait bien pour nous puisque notre nouveau projet, c’est le grand départ pour Barcelone… Mais c’est pas facile non plus… Alors que nous étions bien installés à Bruxelles, que nous avions construit un chouette réseau, Paf, nous voilà repartis ! Et il faut tout reconstruire. C’est intéressant mais ça peut aussi paraître un peu décourageant.

Le hic, c’est que je suis retournée seule à Bxl pour renouer avec mes contacts professionnels et privés et là, la difficulté de notre installation à BCN m’a sauté aux yeux à mon retour…

Alors voilà, maintenant c’est dit, c’est fait et on va de l’avant pour la découverte de la vie catalane…

Je vous propose dans quelques jours un petit article sur notre découverte de Barcelone : après tout, c’est la réelle dernière étape de ce voyage non ?

Mais où sont vraiment passés les LELLU ?

Voilà un mois que nous sommes rentrés mais où sommes nous passés ?

Qui croyait que nos aventures étaient terminées ??? Mais non, nous sommes toujours en vadrouille… On n’a même pas encore emménagé : on continue à squatter à gauche et à droite avec nos sacs à dos… Maintenant que j’ai récupéré mon PC Sony qui était en panne, je peux laisser des nouvelles sur le blog…

Voilà un petit résumé de ce dernier mois…

Après la première semaine du retour passée en Belgique, nous ayant permis de revoir nos amis et de faire le tour des médecins, nous avons laissé les enfants en Touraine et sommes partis en amoureux à Barcelone pour nous chercher un appartement…

Deux semaines en amoureux à rouler en scooter, à profiter des tapas, des paellas et de l’été en Catalogne…

Quel bonheur aussi de se retrouver seuls sans enfants !

Notre recherche d’appartements nous a amenés à visiter une vingtaine d’appart dans lesquels nous en avons sélectionnés 4.

Lors de la signature du contrat de location du premier appart, la propriétaire nous a fait fuir en nous expliquant que les stores électriques ne devaient jamais être levés pour ne pas user le moteur, qu’il ne fallait jamais rien poser sur les plans de travail de cuisine pour ne pas les abimer, et limite, ne pas s’assoir sur le canapé … On a fini par se dire que cet appart, on ne le sentait pas… Et on a fui…

Lors de la signature du 2ème appart, la fille de l’agence nous dit que le propriétaire va le signer le Vendredi juste avant la fermeture de l’agence pour deux semaines de vacances. Entre temps, nous sommes repartis pour la France et alors que nous devions recevoir le contrat dès sa signature, nous n’avons rien reçu… Inquiétude pendant 3 jours, avons nous oui ou non un appart ? Finalement, la fille de l’agence (en vacances) nous rappelle le lundi, suite à nos multiples relances pour nous dire qu’elle avait éteint son PC trop tôt le vendredi avant que le mail ne quitte la boite d’envoi… la boulette… Enfin, OUF, on a trouvé… Il valait mieux car là tout est fermé à Barcelone… Ils ne rigolent pas avec les vacances…

Voilà, on a un appart… Reste à aller chercher nos affaires à Bruxelles et là, l’aventure continue…

Après un passage éclair chez Ikéa où nous apprenons à prononcer les noms des meubles norvégiens en catalan, nous louons une voiture à Barcelone dans le but de passer prendre les enfants et tous nos souvenirs du tour du monde (envoyés à nos parents) pour regagner Bruxelles puis redescendre à BCN… C’est là qu’après plus d’un an de voyage, les Lellu tombent en panne avec une voiture de location chargée à bloc et les enfants… Il ne manquait plus que le chat… Plus moyen d’avancer et le tableau de bord qui indique “Clutch”… Ca veut dire quoi Clutch ???

Nous étions alors en route pour rejoindre nos amis Christèle et Régis en région parisienne… Heureusement, ils sont venus nous chercher et ont récupéré tout notre bardât… On a eu de la chance : en panne, juste après avoir quitté l’autoroute, de jour, par beau temps et en ayant réussi à nous garer sur le coté alors que l’embrayage était mort…Et oui, sachez que Clutch, ça veut dire embrayage… C’est bien connu voyons…

Allez, on loue une nouvelle voiture et après un super WE entre amis, nous rejoignons la maison de mon père et de ma belle-mère pour revoir mes frères et mes nièces…. En un an, mon frère a eu une nouvelle petite fille, Domitille, que nous ne connaissons pas alors que nous n’avions vu Margot, la deuxième qu’une seule fois juste après sa naissance.C’est fou tout ce qu’il se passe en un an… Superbe journée du 15 Août en famille…

Les enfants et nous aussi sont en manque d’aventures et surtout d’exercice physique (on passe notre temps à table à profiter de la bonne cuisine française)… Nous allons faire une séance d’accro-branches histoire de nous rappeler qu’il y a un mois encore, nous étions des aventuriers… Ils ont adoré, chacun a eu sa zone de difficulté mais ils ont adoré… Vincent aura un mauvais souvenir de la tyrolienne et Erine des cordes souples à passer une à une…

Le lendemain, arrivée à Bruxelles sous la pluie bien sûr, pour emballer les derniers cartons et retrouver, le lendemain les déménageurs qui arriveront avec 3 heures de retard…. On évite les gouttes avec brio et particulièrement l’orage de fin de journée (jour de tempête ayant entrainé l’effondrement de la scène de festival à Hasselt causant la mort de 5 festivaliers)…

Et voilà que nous sommes de nouveau en route, vers Barcelone cette fois… Au revoir Bruxelles !!!

Nous devons arriver Lundi pour la remise des clés en ayant récupéré notre chat Dipsy au passage…

Là, je crois que ça sent vraiment la fin de l’aventure…

A suivre : nos impressions, un mois après….

 P1050462  P1050473 P1050547

Un an… La boucle est bouclée… ¿Que pasa ahora?

Aujourd’hui 1er Août, voilà un an que nous sommes partis…
Que de choses nous avons vécues cette année !
Mais maintenant que nous sommes rentrés depuis 3 semaines, on a du mal à y croire…
Y étions-nous vraiment ?
Oui, vu les souvenirs que nous gardons en tête, c’est sûr nous y étions mais ça nous parait avoir été il y a des années…

Le retour se passe toujours bien.
Les enfants profitent de leurs grands parents et de leurs cousins pendant que Laurent et moi profitons d’une vie à deux comme deux amoureux de 20 ans…
Accessoirement, on cherche aussi un appart et une voiture à Barcelone pour nous remettre dans une vie normale…
En fait, nous sommes toujours des nomades : nous passons d’une maison à une autre avec nos sacs…
Nous avons passé 6 jours à Bruxelles chez nos amis Carine et Martin, puis 5 jours en Touraine chez les parents de Laurent et chez nos amis Karim et Sabrina et maintenant 10 jours à Barcelone chez notre ami René…
Bref, on squatte !!!

6 jours à Bruxelles à faire le tour des docteurs : et voilà pour la rentrée, Vincent aura des lunettes… Les chiens ne font pas des chats…
5 jours en Touraine à passer tout notre temps à table… Quitter la table à 17h30 pour se remettre à table à 19 h 30… Pas trop d’exercice physique, ça change… mais le bonheur de retrouver famille et amis…
10 jours en Espagne au rythme espagnol : p’tit dej à 10 h, dejeuner à 15 h, diner à 23 h… Tapas, paella, sangria…

Erine semble avoir plus de mal que les autres membres de la famille avec le retour : des larmes le dernier soir à Quito, des larmes maintenant en France car elle n’est plus avec Papa et Maman comme pendant un an… Il est vrai que le changement est radical : passer de 24h/24, 7j/7 avec Papa et Maman à plus rien…
Vincent, lui est en pleine forme et ne semble pas en souffrir…

Reste toute l’installation à faire. Là encore, on est dans le flou… Nous vivons tout ça avec bien plus de calme et de sérénité qu’avant notre voyage. Après tout, si nous ne sommes pas logés pour la rentrée, c’est pas bien grave…
Combien de temps cette zénitude va-t-elle durer ?

Bilan du voyage par Nelly

Alors moi, je vous dis un truc : JE SUIS RAVIE DE RENTRER !!! et je n’ai pas peur de le dire !!! Certains dépriment à l’idée d’arriver au bout mais pas moi !!!

Ok les premiers jours, premières semaines du retour vont être super, puis ça va nettement se calmer : c’est vrai mais nous après, on part vivre en Espagne et c’est une nouvelle aventure qui commence. Pas le temps de déprimer, on se lance encore dans autre chose.

Je suis ravie de tout ce que nous avons vécu ensemble. Maintenant, je connais des milliers d’endroits que je ne pensais pas voir un jour. J’ai mon propre avis sur certains pays même si, en 12 mois, on ne fait que survoler certains endroits.

J’ai aimé particulièrement les scènes de vie, les marchés dans les villes et villages, les rencontres avec des locaux et avec d’autres voyageurs… Comme je vous l’ai dit souvent : un tour du monde c’est surtout des rencontres et nous pensons nous être faits de supers copains pendant ce voyage…

J’ai eu une chance extraordinaire, c’est que je n’ai rien préparé de ce voyage (trop occupée à passer mes examens), Laurent a tout fait : du coup, je suis arrivée dans tous les pays sans savoir trop à quoi m’attendre et j’ai toujours été agréablement surprise…

Mes favoris : L’Afrique du Sud (surement car c’était le premier pays), Le Botswana FABULEUX , l’Australie, la Nouvelle Zélande et la Patagonie…

Mes déceptions, oui, il y en a : Bali !!! Clairement il faut maintenant aller dans les autres iles d’Indonésie pour être content.

Mes meilleurs moments : Difficile à dire mais les moments entre amis, c’est sûr… On a besoin de digérer le voyage avant de répondre à une telle question…

Mes regrets : ne pas avoir été en Nouvelle Calédonie ou sur les iles Marquise

Mes plus grands souvenirs : Je garde quand même une émotion particulière pour le passage sur la muraille de Chine, au Machu Pichu, sur le Perito Moreno, la marche sur le Fox Glacier, les randonnées pour voir le Fitz Roy, la séance des étoiles à San Pedro de Atacama, les éléphants qui écrasaient les arbres devant nous au Botswana, ou qui traversaient la rivière Chobe, le lion et l’éléphant dans le campement, la séance de nage avec les dauphins à Kaïkoura, la nage avec les tortues aux Galapagos…

Mes plus grandes peurs : le rhino qui a foncé sur la voiture en Afrique du Sud, la balade en camion sur le plateau du Bokor au Cambodge, les serpents croisés sur les routes en Asie et ailleurs, le jour où Vincent a failli se faire écraser la tête par un bateau ou le jour où il ne voyait plus suite à sa chute à Iguazu, le jour où on nous a changé nos vols et où nous avons pensé louper mes parents à l’île de Pâques…

Coté famille, on a vécu une expérience extraordinaire tous ensemble. Je regrette de ne pas supporter mieux les enfants 24h/24, 7j/7 et de m’énerver si souvent sur eux mais on ne me changera pas… Mais j’ai enfin compris certaines choses que pourtant la maman de Laurent m’avait dite :

  • “toute la pédagogie est dans l’art de la répétition !!!” Répéter, répéter pour que ça rentre. Naïvement, nous pensions qu’une fois une chose dite, elle était sue… Mais non !!!
  • “parfois, il faut savoir fermer les yeux !” Les enfants se disputent, se battent, laisse les faire et laisse les gérer ça tout seuls.

Ma relation avec les enfants a clairement changé en tout cas…

Coté couple, tout baigne : on s’aime toujours autant et même plus, je crois. Nous avons bien supporté de ne pas nous quitter pendant un an. Ca va nous faire drôle quand nous allons reprendre des vies normales de ne plus nous voir 24h/24. Il n’y a eu que peu d’engueulades finalement. Nous avons juste vécu une aventure extraordinaire ensemble que rien ne pourra jamais effacer.

Coté perso : je suis ravie, satisfaite et fière de ce que nous avons vécu. Je pense parfois avoir un peu gagné de confiance en moi et puis, le lendemain, je me dis que non, je suis comme avant… Mais coté ouverture d’esprit, connaissances, tolérance et culture, j’ai encore fait un sacré pas en avant…

Maintenant, nous avons plein de nouveaux projets de voyage : Italie, USA, Canada, Jordanie, Mongolie, Namibie…

Mais pour l’instant, on va se poser un peu… A nous l’Espagne !!!

Une semaine à Bruxelles : retrouvailles

Quel bonheur de rentrer chez soi !!!
Très étonnés, nous sommes donc arrivés à Bruxelles sous la pluie mais à l’heure !!!
L’accueil à l’aéroport par Delphine, Thomas, Louise et Martin nous a fait chaud au coeur.
Vincent est donc parti directement avec son copain pour la nuit et Erine est restée seule avec nous… Gros coup de cafard pour notre petite Erine qui s’est retrouvée d’un coup sans son frère après un an non stop passé tous les deux…
Nous avons passé une super soirée entre amis pour l’anniversaire de Carine. Retrouver une coupe de champagne, une maison familiale, des amis qui parlent français, le rêve…
La nuit a été mouvementée (vive le décalage horaire de 7 heures !). Nous avons bien ri lorsque Delphine, la maman de Thomas nous a appelé le lendemain en nous disant que Vincent ne s’était pas endormi avant 2 h du matin et que là, à 12h 30 , il dormait toujours alors que Thomas l’attendait impatiemment pour jouer …
Premier RDV à Bruxelles : le coiffeur pour Erine et moi et Que j’en avais besoin !!!
Le soleil est revenu à Bruxelles et nous avons pris plaisir à nous balader dans les rues par un temps estival.
Nous avons ensuite déposé Erine chez son ami Hippolyte, accueillis par une tarte aux myrtilles que nous connaissons bien et qui nous avait bien manquée… Humm …

Erine chez son copain, Vincent chez son copain, nous nous retrouvons tous seuls tous les deux pour la première fois depuis 1 an… Quel bonheur !!!

Le Dimanche, nous avions organisé un pique nique dans un parc près de notre ancien chez nous…
Ouf, le temps se maintient et on a même droit à un petit rayon de soleil !!!
Petit instant de panique lorsque nous constatons que le parc est en travaux : heureusement, il reste 100 m2 de pelouse qui conviendront parfaitement.
Une trentaine de nos amis viennent nous rejoindre pour nous saluer et passer un moment ensemble… C’est génial de revoir tout le monde… Ma prof de yoga vient même pendant la pause déjeuner de son stage de Waterloo… Super !!!
Finalement, on parle très peu du voyage, la plupart des gens ont lu le blog mais on parle plus de la vie de nos amis que nous n’avons pas vus depuis un an ou plus…
Les nouvelles sont bonnes en règle générale et ça fait plaisir… Mais c’est vrai que peu de choses ont changé en un an. Les gens sont tout de même tous assez débordés et les nouvelles sur le plan professionnel montrent globalement que l’économie n’est pas au top en Europe en ce moment. On parle souvent de plans sociaux ou de licenciements… mais aussi de stress au travail, de managers tyranniques…
On a vite l’impression que nous ne sommes pas partis et aussi que nous sommes revenus depuis 2 mois alors que ça ne fait que 2 jours que nous sommes là… Les enfants ont la même impression que nous… C’est très bizarre comme sensation…
Avons nous vraiment fait ce voyage ?
Mais oui, nous avons encore plein de souvenirs en tête…

Bruxelles n’a pas changé. On retrouve très vite nos marques. On est surpris de voir des gens bien habillés dans les rues et je trouve qu’il y a beaucoup de fumeurs… C’est marrant… Ce que nous étions loin d’imaginer c’est qu’à notre retour après un an, la Belgique n’aurait toujours pas de gouvernement !!! Incroyable !!! Et personne ne semble savoir comme ça va finir. Les belges ne souhaitent pas de scission du pays mais ont-ils leur mot à dire ? Les politiques décident sans respecter l’avis des belges… Mais tout le monde est d’accord pour dire que cette situation ne peut pas durer…

Maintenant, nous enchainons les RDV chez les médecins pour faire le check up, tout va très bien !!!
Même l’ostéopathe m’annonce que mon ménisque est en bonne voie de guérison…
Et la top nouvelle !!! Les tympans de Vincent sont entièrement réparés… Vincent avait eu une greffe des tympans avant de partir et l’une d’elles n’avait pas pris… Mais il semble que ce voyage a été bénéfique pour ses oreilles car l’ORL nous a annoncé que tout était en ordre : plus d’opération pour Vincent… Génial !!!

Cerise sur le gâteau, nous venons de recevoir un courrier du CNED confirmant le passage des enfants dans le niveau supérieur !!!

Que du bonheur !!!

Bon, le temps bruxellois est redevenu normal : à l’heure où j’écris cet article, il fait 13°C dehors et il pleut des trombes d’eau…

Prochains articles : les bilans de ce voyage !!!

Retour en Belgique

Pendant les quelques jours que Laurent et les enfants ont passé avec les Schuars, je suis restée à Banos pour me reposer. Aucune envie d’aller voir des serpents dans la forêt amazonienne. Le temps était aussi très pluvieux à Banos mais j’en ai bien profité pour me reposer… Je me suis aussi payée un petit virus genre gastro, pas trop sympa et j’étais ravie d’être tranquille dans l’hôtel…
J’en ai même profité pour prendre 3 heures de cours d’espagnol avec Yvonne à la Spanish school…
Le mercredi, tout le monde est revenu à Banos et nous sommes tous ensemble repartis pour Quito en mini bus…
Arrivés à Quito, nous commençons à réaliser que demain, nous pendrons l’avion pour un retour en Belgique…
L’heure est au dernier apéritif entre amis et le toast est tout trouvé : « A notre grand voyage !!! » Nous embrassons les enfants tendrement pour les féliciter de leur comportement pendant ses 11 mois et demi.
Nous sommes assez émus et Erine va nous faire une petite crise de larmes… Elle est heureuse de rentrer mais aussi un peu triste ou émue, elle ne sait pas trop comment dire…
Après un bon dîner entre amis, nous regagnons nos chambres pour la dernière préparation des bagages.
Je peux vous dire que pas mal de vêtements ont retrouvé directement la poubelle : usés, super usés par un an de voyage !!!
La nuit sera pénible : j’ai été malade toute la nuit : vomissements toutes les heures de 23 h à 6 h du matin… Grrr…
Qu’est ce que j’ai eu ? Restants du virus, stress du retour ? Personne ne le saura jamais.
En tout cas, j’étais épuisée le lendemain matin. Alors que Laurent, Delphine et les enfants vont se balader dans Quito, et que Fred essaye désespérement d’écrire le dernier article de son blog, je me repose en attendant le départ pour l’aéroport.
et voila !!! Nous voila partis…
Le voyage va être long… Très long mais toujours dans les temps. L’avion part de Quito avec 30 minutes de retard, fait une escale à Guayaquil puis continue sa route vers Madrid.
Grosse déception à l’embarquement : pas de TV individuelle dans l’avion. Les enfants sont dégoutés… Mais du coup, ils dormiront bien (du moins, les Lellu)…
Arrivés à Madrid a l’heure, nous quittons les Galamez, vitre trop vite peut être pour le pas louper les différentes correspondances…
Ciao les amis ! A bientôt ! C’était super de partager tous ces moments ensemble !
Nous traversons l’aéroport de Madrid : très grand avec navette pour passer d’un terminal l’autre…
Nous sommes frappés de voir des gens élégants, bien habillés l’européenne et en tenues très légères, jupes, shorts…
Ca y est : on a fait le tour du monde : on est maintenant en Europe !!!
Notre vol pour Bruxelles partira à l’heure et nous arriverons parfaitement dans les temps. Même nos valises sont arrivées : incroyable !!!
Nous posons un pied en Belgique pour constater qu’il pleut : Normal, on est arrivé en Belgique !!!
Thomas le meilleur ami de Vincent nous attend avec Louise sa petite soeur et Delphine, sa maman et mon amie…
Quelle joie !!!
Thomas va embarquer Vincent dès ce soir pour aller dormir chez lui… De notre coté, nous partons chez Martin pour l’anniversaire de notre amie Carine et pour passer une semaine de retrouvailles bien intenses…

Cuzco

Oh que la nuit fut bonne et méritée !!!

Ce matin, on prend notre temps et on part à la découverte de la ville. C’est toujours la fête sur la plaza del Armas pour notre plus grand plaisir. Aujourd’hui, ce sont les petits enfants qui défilent. Ils sont mignons et dansent super bien.

A notre grande surprise, nous sommes interviewés par la TV. Vu notre super niveau en espagnol, on ne sait pas trop ce que ça va donner… Un peu plus tard, c’est un journaliste de la Presse écrite qui nous interviewe. Oui, oui, nous sommes des stars !!! En doutiez vous ?

Je vous laisse découvrir les belles photos de Laurent avec les danseurs pendant ces différents journées…

La fête dure un mois entier. Nous regrettions de ne pas être à Cuzco pour la fête du soleil le 24 Juin mais nous avons eu beaucoup de fête pour nous aussi…

Bon, entre nous, ce qui nous a un peu embêté ce sont les pétards et la fanfare dans la rue dès 6 heures du mat, ça réveille…

20110614_LL_00195-204 20110614_LL_00195-222 20110614_LL_00195-240 20110614_LL_00195-276 20110614_LL_00195-279 20110614_LL_00195-295 20110613_LL_00194-7

En route pour Cuzco – Pérou

Ce n’est pas sans un certain soulagement que nous quittons La Paz ce matin. La ville est en grande grève, demain Lundi : grève des transporteurs : bonjour le bordel !!!

Bon, je n’ai dormi que 3 heures cette nuit, levés à 5 heures, nous prenons un taxi qui se prend pour une star de la route… Il double toutes les voitures et nous arrivons à l’aéroport en 7 minutes au lieu de 20 et même avant les autres clients de l’hôtel partis avant nous…

La grande surprise de l’aéroport de La Paz, c’est la taxe d’aéroport : 25 dollars US par personne… Rien que ça… On n’en savait rien et c’est à contre-cœur que nous laissons notre billet de 100 dollars US au comptoir…

Deux vols embarquent à la même porte à la même heure… Ca nous rappelle l’Argentine… Une fois la porte passée, une flèche indique quel avion on doit prendre… Une fois bien installés, l’attente commence et au bout de 20 minutes, on nous annonce que l’aéroport de Cuzco est fermé à cause du mauvais temps et que nous devons descendre de l’avion… Aïe, on n’est pas pas encore partis !!! Il nous faut attendre le prochain flash météo, toujours négatif, puis le suivant qui sera le bon… 1 heure 30 de retard : ça aurait pu être pire !!!

Nous arrivons à Cuzco sans problème finalement et à notre hôtel en taxi. La ville de Cuzco est claire, tranquille, quoique nous entendons des bruits de pétards un peu partout… Serait-ce la fête à Cuzco ? Notre hôtel (Don Bosco) est très joli, bien décoré mais glacial… Les salles communes sont très froides… Et la chambre pas bien plus chaude… Vite, on allume le chauffage…

Nous allons vite sortir pour prendre le soleil et nous réchauffer. Nous sommes clairement dans le pâté… Sur la plaza del Armas, la place principale, il y a un défilé de danseurs en tenue de fête. Plusieurs congrégations défilent pendant des heures. C’est beau, coloré et ça donne une bonne ambiance de fête : ça donne envie de danser. Après un bon déjeuner, on flâne dans les rues sans but bien précis. Et au coin d’une rue, on tombe sur une famille de français avec 3 enfants aussi en voyage autour du monde : Fred, Delphine et Arthur, Théo et Zoé, les amis de Maxime et Laureline. On se présente mais c’est comme si on se connaissait déjà par l’intermédiaire de Max et Laureline… Que le hasard fait bien les choses !!!

Apparemment, nous étions dans le même avion pour l’île de Pâques…

Nous allons passer tout l’après-midi et toute la soirée ensemble à partager nos expériences et à récupérer les bons plans de nos amis pour Cuzco. Eux sont là depuis 10 jours et décollent demain pour Lima.

Quels moments sympathiques !!! Là-dessus nous sommes bien d’accord : le plus sympa pour nous tous dans ce voyage ce sont les rencontres et là, nous sommes servis. Erine et Vincent jouent avec plaisir avec Zoé et Théo alors qu’Arthur participe aux discussions des grands…

Comme avec Maxime et Laureline, Fred et Delphine nous emmènent dans un restau indien le Khoma Sutra où nous allons déguster (outre un Pisco Sour) un vin Astika : Il faut le faire quand même…

Cerise sur le gâteau, Fred et Delphine partent aussi pour l’Equateur et sont aussi à la recherche d’une croisière aux Galapagos : avec un peu de chance, on va peut être pouvoir la faire ensemble…. On ne vous l’a pas encore dit mais, à notre retour du lac Titicaca, nous apprenons que notre croisière aux Galapagos réservée il y a quelques semaines par Laurent, vient d’être annulée. La compagnie Kempery qui ne nous a pas données de nouvelles pendant 3 semaines nous annonce maintenant que leur bateau a une panne de moteur (Bah Voyons !!!). Nous sommes déçus mais vu le sérieux de l’agence, nous sommes aussi soulagés de, finalement, ne pas passer par eux… On va donc chercher avec Fred maintenant !!!

Un tour du monde: ce sont des rencontres !!!

20110613_LL_00194-75 20110613_LL_00194-78 20110614_LL_00195-19 20110614_LL_00195-178 20110614_LL_00195-182 20110614_LL_00195-204 IMG_5436

Hasta luego Bolivia !

Et voilà, nous voilà partis pour notre avant-dernier pays : le Pérou…

La Bolivie nous a plus. J’avais peur que ce soit un pays difficile et ça s’est vraiment bien passé…

Nous nous souviendrons :

  • des femmes en tenue traditionnelle dans les rues avec jupes larges, chapeau melon et tissu coloré sur le dos pour porter enfant ou marchandises
  • le salar d’Uyuni et les beaux paysages du Sud Lipez : j’ai un coup de cœur pour la laguna colorado
  • les mines de Potosi et le dur travail des mineurs
  • la pollution émise par les voitures
  • les taxis avec le volant à gauche et les compteurs à droite
  • le nombre impressionnant d’enfants en uniforme dans les rues de Potosi et Sucre
  • les grèves à La Paz, Puno…

Pour Laurent, le salar d’Uyuni restera le plus grand souvenir et surtout le passage sur l’eau où l’on ne sait plus où se trouve la séparation entre la terre et le ciel…

Pour Vincent, il se souviendra des dinosaures, du salar d’”Ouini”"(comme il a du mal à le prononcer) et des lamas….

Erine, elle, a été marquée par Georges et Felix, notre chauffeur et notre guide dans le sud Lipez mais aussi par les mines à Potosi…

Quelle expérience !!!

Personnellement, je ne suis pas mécontente de quitter ce pays assez chargé de grèves et instabilités. Nous avons croisé pas mal de touristes qui en avaient aussi assez marre des grèves et menaces de grèves. En fait, les boliviens sont comme les français : ils font la grève tout le temps mais eux, pour des droits fondamentaux : ça fait réfléchir… On est loin des revendications des cheminots de la SNCF…

En tout cas, nous recommandons ce pays, encore authentique et oh combien dépaysant !!!

20110527_LL_00176-196 20110527_LL_00176-258 20110529_LL_00181-485 20110529_LL_00181-493 20110530_LL_00182-80 20110531_LL_00183-3 20110531_LL_00184-94 20110601_LL_00185-91 20110601_LL_00186-11   20110605_LL_00188-4

What’s for dinner in Bolivia ?

En Bolivie, j’avoue que j’ai été surprise : nous avons été bien logés et avons très bien mangé.

Voici un petit résumé de nos aventures gustatives :

  • la truite du lac Titicaca : un incontournable : très bien cuisinée et préparée à la plancha ou aux amandes ou fumée…
  • les pommes de terre : nous avons vu les boliviens les récolter sur le bord des routes : il existe toute sortes de tubercules : petits ou plus gros mais toujours avec beaucoup de goût. Il existe plus de 200 tubercules différents en Bolivie. Certains tubercules sont séchés et gelés avant d’être réhydratées avant leur consommation.
  • le quinoa : incontournable : les récoltes étaient déjà faites à notre passage du coup, nous n’avons pas vu les champs noirs, rouges et jaunes mais nous avons dégusté du quinoa dans la soupe, dans le chocolat, dans le muesli du matin, dans la salade ou comme féculent de nos repas… En tant que diététicienne, je connais le bon coté nutritif du quinoa très riche en protéine et en fer. Et du fer, nous en avons besoin ici dans les hautes altitudes pour produire des globules rouges…
  • les pop corn géants d’Amérique du Sud vendus sur les marchés dans des sacs grands hauts de plus d’un mètre. Surprenant : la taille des pop corn bien plus gros que ceux de chez nous…

Les boliviens mangent un petit-déjeuner assez léger : café (pas fameux) et pain (assez bon). Mais en milieu de matinée, ils savourent souvent une soupe en guise d’en-cas. On voit ainsi passer des femmes avec des assiettes à soupe dans la rue vers 10 h.

Au déjeuner, les restaurants proposent un repas très complet. Nous avons dégusté ce repas (almuerzo) à Potosi. On ne choisit pas notre repas et le serveur nous amène la soupe, puis la viande avec légumes et quinoa. La viande est souvent du poulet mais on peut aussi manger du lama. Le repas coûte entre 7 et 30 Bolivanos (70 cents à 3 euros). Le repas du soir des boliviens est habituellement plus léger.

Nous avons visité de très beaux marchés en Bolivie. Les fruits et légumes semblent non traités et les étals sont abondants. Les marchés nous ont faits penser à ceux du Vietnam ou du Cambodge. La viande est placée sur les stands sans être mise au froid. On croise régulièrement des têtes de bœufs. 

Les boliviens vivant en altitude apprécient particulièrement les sources de glucides : les céréales, les tubercules et les pois (de toute taille et de toutes les couleurs). 

Nous avons aussi dégusté de très bons jus de fruits ici. Même sur les marchés, les vendeurs proposent des jus fraichement pressés. Jus de papaye, jus de banane, jus de tumbo (sorte de fruit de la passion) ou jus de fruits rouges. Excellents !!!

 

  20110606_LL_00189 20110610_LL_00192-81 20110610_LL_00192-84 20110610_LL_00192-101 20110614_LL_00195-165 20110614_LL_00195-169 

Pour aujourd’hui, une nouvelle devinette : qu’y a t il dans le sac plastique ci-dessous ???

20110614_LL_00195-170