Retour Las Vegas–Londres-Aix en Provence

Comme des fleurs, nous arrivons chez El Monte à Las Vegas pour rendre le camping car. Les enfants gardent les valises, je fais un dernier tour dans le van alors que Laurent va voir le bureau pour les papiers.

Et là, Surprise ! La dame nous dit : “Mais les Lellu, vous deviez revenir hier !!!” Hahaha c’te blague… Laurent sort les papiers et réalise avec stupeur qu’elle avait raison… Alors ça c’est trop bête ! Car nous sommes rentrés tranquillou vers Las Vegas, alors que nous aurions pu rentrer la veille… Grrr…

Nous avions briefé les enfants sur les pénalités de retard : 50 USD par heure de retard pour leur faire comprendre que le matin au réveil, il allait falloir se bouger un peu… Du coup, Paul commence à faire les calculs…. 24 heures de retard, aie aie aie, ça va faire mal !

La dame du bureau revient de sa photocopieuse, s’installe sur sa chaise, nous regarde sérieusement et nous dit : “let’s talk about money !” Nous attendons le verdict, inquiets. Finalement, elle a lu notre dossier, nos mails de mécontentement face au RV que nous avons eu alors que nous avions payé une option pour un modèle plus récent. Elle est allée voir son chef qui a décidé de nous faire cadeau de la journée supplémentaire.

Bah tiens, c’est pas royal ça ?

Laurent venait juste de remplir le questionnaire de satisfaction négativement… Du coup, la dame lui en a glissé un autre pour le refaire… hihihi… Tout est bien qui finit bien !

Nous repartons soulagés et rassurés une fois que j’ai vérifié les dates de notre réservation de ce soir… Car il se serait bien pu que nous nous soyons trompés de dates pour tout le reste du séjour… Mais non, tout va bien…

Alors où allons-nous dormir ce soir ?

Les paris sont lancés : Paul et Anaïs votent pour le Caesar palace, Vincent pour le MGM et Erine pour le Bellagio… Et la gagnante est :…………. Erine !!!

Dernière nuit à Vegas au Bellagio avec vue sur les fontaines ! Le lobby est grandiose, superbe avec un plafond en relief décoré de verre de Baccarat… C’est beau mais aussi kitchissime…

Nos chambres sont aussi assez kitch, c’est très beau voire luxueux mais aussi très ancien… Etonnamment, vu le prix des chambres, nous n’avons même pas de bouilloire ou de café dans les chambres, pas de bouteille d’eau gratuite… Nous apprécions la douche, la grande salle de bain, la vue sur les jets d’eau et les lits très confortables après 2 semaines de camping-car.

L’après-midi sera dédié à un nouveau tour dans les boutiques pour l’achat de souvenirs par les enfants : chacun gère son budget.

Un gros orage s’abat sur Las Vegas : les rues sont gorgées d’eau. La pluie tombe fort en peu de temps et rien n’a le temps de s’écouler. C’est assez insolite de voir passer les limo avec de l’eau à mi-roue. Demain, à cette heure-là nous serons dans l’avion : je suis ravie que l’orage éclate aujourd’hui et pas demain.

Le soir, nous testons un restau à tapas (nostalgie de Barcelone ? qui sait ?) et ressortons avec une addition de 150 USD et deux adolescents encore affamés ! Petit passage par la pizzeria pour calmer leur faim et retour à l’hôtel. Les enfants profitent des jets d’eau et nous allons, nous, boire un dernier verre en amoureux dans le casino. Finalement, le bruit et l’activité du casino sont vite saoulants et nous regagnons assez tôt notre chambre si confortable.     

Dernier jour : après avoir déposé nos valises au lugage room, nous partons pour la piscine et finalement nous resterons à la piscine toute la journée. Il fait extrêmement chaud et c’est là que nous sommes le mieux. On se pose sur un transat et 5 minutes plus tard, on se remet dans l’eau : ceci toute la journée ! Les enfants sont, eux ravis… C’est ce qui importe…

Et voilà l’heure du départ : Valérie de Presidential limo vient nous chercher en limousine pour nous déposer à l’aéroport. Nous sommes samedi : l’aéroport est vide, vide, vide… Nous avons 2 heures à tuer qui s’avèrent être bien longues vu que nous faisons vite le tour des magasins à voir (pas grand chose).

L’agréable surprise vient en montant dans l’avion où nous sommes placés dans un compartiment particulier avec des sièges plus larges, plus de places pour les jambes, des sièges qui se basculent plus avec des repose-pieds, presque des lits… YOUPI !!!

Cette catégorie est un entre-deux entre l’économique et la business. TOP ! Nous sommes très peu nombreux en plus ce qui nous permet de nous installer à l’aise près des hublots pour le décollage…

Aïe, à la même heure que la veille, l’orage gronde… L’avion devant nous décolle dans les éclairs mais, nous, nous restons au sol le temps que l’orage passe… Perso, je préfère ça ! Nous aurons finalement 1h30 de retard et vu que nous n’avons que deux heures de transfert à Londres: ça va être chaud. Le personnel de British Airways me renseigne gentiment en me disant que nous pourrons peut être y arriver. Le vol se passe parfaitement bien, nous avons bien dormi.

Arrivés à Heathrow, nous quittons l’avion en premier grâce à nos amis stewards et piquons un sprint dans les couloirs de l’aéroport pour changer de terminal le plus vite possible. Ca fait rire tout le monde mais nos jambes endormies par le voyage ont un peu de mal à suivre. Heureusement, nous passons la sécurité en un rien de temps car sans file d’attente et arrivons just on time à l’embarquement pour Marseille… Les valises, elles, ne suivront pas et nous seront livrées le lendemain à la maison. Le hic, c’est qu’Anaïs est partie entre temps pour Genève sans sa valise… Heureusement, je la retrouve dans deux semaines chez ses grands-parents pour lui rendre sa valise, ses cadeaux, ses souvenirs et son linge…

20130719_133600_IMG_735420130719_135204_IMG_735620130719_145148_IMG_736420130719_200156_IMG_004920130720_124727_IMG_739220130720_173303_IMG_740720130720_173630_IMG_7413