Sur la route de Monument Valley

Un bel orage sur Moab avec BBQ entre deux gouttes a clôturé notre journée d’hier.

Ce matin, nous laissons les enfants dormir : pas d’urgence… Cette journée va être une journée de transfert vers Monument Valley juste à 3 heures de route.

En chemin, arrêt courses, arrêt pique-nique près d’une aire de jeux. Au passage, on resserre la vis du rétro extérieur qui est proche de faire des 360° sur lui-même… 

La route passe par des “villes” : entre guillemets car elles nous semblent très peu peuplées : étendues sur un mile le long de la highway mais avec si peu de maisons…

Je roule le long de la plaine avec des panneaux : “attention aux cerfs et autres cervidés” tous les 500 mètres, puis après une butte, le paysage change du tout au tout : les couleurs redeviennent rouges et on aperçoit au loin les pics de Monument Valley. Anaïs s’exclame : Wouah !

Je pensais qu’après avoir visité les autres canyons depuis 10 jours, nous serions “blasés” par Monument Valley : Mais absolument pas : C’est mythique et absolument GRANDIOSE ! Comme dit Paul : “nous ne sommes plus entourés de “petits” canyons serrés” mais ici les pics laissés par la mer il y a des millions d’années sont solitaires et éparpillés dans le paysage immense. C’est bluffant !

Nous entrons aussi en territoire Navajo : des indiens Navajos. Nous nous arrêtons au premier point de vue pour profiter du paysage : des navajos y sont installés pour vendre leurs bijoux. Nous y achèterons quelques souvenirs avant de poursuivre notre route vers l’entrée du site.

Finalement, nous arrivons assez tôt ce qui nous permet de réserver un “tour” pour la fin d’après-midi et le coucher du soleil. En effet, pour s’approcher des pics de Monument Valley, il faut emprunter des chemins en terre dans lesquels notre RV aura bien du mal à passer. Les Navajos proposent donc des tours en 4×4 pick-up (comme les safaris en Afrique) et nous emmènent pour une visite de 2h30 vers des points de vue connus mais aussi vers des zones interdites aux touristes non accompagnés. Les prix pratiqués nous paraissent énormes mais bon, on ne peut pas vraiment l’éviter.

Notre guide CISSO est un vieux Navajo qui nous explique de temps en temps les noms des sites et les rituels navajos. Nous découvrons ainsi une dune de sable que nous descendons pieds nus en courant, une grotte sacrée où des cérémonies étaient encore pratiquées il y a 100 ans. la roche est en forme de tête de femme avec des filets d’eau noircis qui représentent ses cheveux. A l’intérieur, un trou au plafond représente l’œil de la tête d’un aigle formé par la roche. Un navajo nous y joue un morceau de flutiau : on s’y croirait… et bien sûr, il nous arrête aussi près des stands de ses amis navajos marchands de bijoux.

Le coucher du soleil offre une belle lumière mais surtout l’orage qui pointe le bout de son nez… Nous essayons “d’attraper” un éclair dans nos appareils photo sans grand succès. 

Ravis de cette ballade qui nous a permis de découvrir des dizaines de paysages de cartes postales, nos cartes d’appareil photo sont pleines… La nuit tombe et la pluie aussi. La surprise de ce soir est que nous restons sur place dans l’hôtel du site : The View Hotel… Les enfants sont ravis. L’hôtel offre une vue magnifique en direct avec tout le confort… Après la poussière avalée en 4×4, la douche est la bienvenue.

Notre diner sera navajo : un assortiment de chili, de ragout de mouton et autre soupe de poulet agrémentés de galettes de pain bleu au maïs et aux herbes.

D’autres aventures de cow-boys nous attendent demain…

20130712_121940_IMG_611020130712_140601_IMG_612020130712_160315_IMG_614220130712_162427_IMG_617320130712_162738_IMG_618020130712_162950_IMG_618820130712_163814_IMG_620120130712_164543_IMG_621320130712_172108_IMG_625720130712_173132_IMG_627720130712_173806_IMG_628820130712_180109_IMG_629620130712_185528_IMG_637120130712_190224_IMG_6378