Capitol reef

Une fois n’est pas coutume, le réveil est tardif mais bon, après tout nous sommes en vacances non ? Le hic, c’est que nous arrivons dans les zones très chaudes où il est bien plus intelligent de se balader pendant les heures matinales que sous le soleil bien haut. Bref…

Aujourd’hui encore nous nous rendons au visitor center du petit bled où nous avons dormi et nous rencontrons une américaine extrêmement souriante et sympathique qui nous donne les bons tuyaux.

Notre objectif est d’emprunter le scenic drive : route pleine de paysages puis de repartir vers le prochain parc. Nous nous arrêtons sur une plaine verte, avec des arbres fruitiers fort agréables et partons pour un trail de 3 heures. Ce trail : Cohab canyon commence par une bonne grimpette le long du canyon puis nous suivons le lit de la rivière au cœur du canyon.  C’est très joli et plaisant comme promenade : les roches présentent des courbes toutes différentes de couleur rouge et la végétation bien verte  apporte un bon contraste. Les enfants parlent de leurs différentes expériences au collège ce qui inquiète un peu Erine déjà peu rassurée de rentrer en 6ème en Septembre. C’est fou ce que le sujet de l’école fait avancer les enfants en randonnée, ils avancent sans se rendre compte de la longueur du trek.

Au retour, les enfants tracent devant. Un américain me demande “How come the children are far away in front of you ?” Je sens le ton de reproche. Je réponds : “It’s because they are hungry and lunch is waiting for them downstairs”. Ca détend l’atmosphère et le monsieur rigole. Laurent rajoute que comme ça en plus, nous sommes tranquilles pour discuter entre nous…

Arrivés en bas, nous réalisons que nous n’avons plus d’eau dans le camping car : erreur de branchement la dernière fois. Le hic c’est que nous nous branchons encore n’importe comment et que nous inondons le camping car à l’intérieur ! Les neuneus… Pendant que nous gérons la situation, on envoie les enfants dans une ferme chercher des tartelettes aux cassis et myrtilles et passons quelques temps à remettre tout en ordre… Résultat le temps passe et il est tard que nous reprenons la route : trop tard pour finir la scenic drive.

Nous reprenons donc la route 24 en direction de Arches. Assez contents d’arriver tôt 18h30 pour une fois à l’entrée du parc mais c’est encore trop tard : le visitor center vient de fermer… Grr… Nous voulions récupérer les noms des arches à visiter en fonction de l’orientation du soleil… Et oui avec Laurent le photographe, rien n’est laissé au hasard.

Au premier arrêt, premier point de vue, nous rencontrons Maud, une étudiante française en étude dans l’Oregon qui profite de ses vacances pour visiter l’Utah. Nous passerons avec elle la fin d’après-midi et partons pour le coucher du soleil sur la Delicate arch. Le trail n’est pas facile car ça grimpe un peu mais surtout il fait extrêmement chaud. Le parc est d’ailleurs en alerte de chaleur : on annonce les plus hautes températures de l’année : plus de 105°F : 41°C aux heures les plus chaudes de 14 h à 17 h. Et la nuit 23°C. Nous buvons des litres et des litres d’eau tous les jours. Nous avions amené une gourde par personne et finalement nous emmenons systématiquement 8 autres bouteilles d’eau à chaque randonnée…

Mais que ça valait le coup… Cette arche au coucher du soleil est juste magnifique : superbe, à couper le souffle. Bon, nous ne sommes pas tout seuls mais le site est assez grand pour tous en profiter.

A voir les merveilleuses photos de Laurent…

A la fin de cette balade, nous quittons Maud l’aventurière (elle fait quand même des treks où elle dort seule dans la nature à la belle étoile alors que la région est connue pour compter de nombreux ours…) et nous rejoignons notre campground au bout du parc des Arches recommandé par notre ami et voisin Laurent. Dommage que nous arrivions si tard pour ne pas en profiter plus. Il fait déjà nuit à notre arrivée mais le réveil s’annonce plein de surprises.

Après un rapide diner, les enfants partent faire la vaisselle et reviennent tout chamboulés. La pauvre Anaïs a eu la visite d’une souris alors qu’elle était aux toilettes et elle a une phobie des souris. Elle a hurlé, a même grimpé sur la cuvette de la chasse d’eau paniquée… Erine et Paul ont essayé de la sauver avec difficulté car Anaïs était bien entendu enfermée dans les toilettes. La pauvre est revenue dans le camping car toute tremblante et Erine n’a même pas pu se laver avec tous ces évènements. A son tour, elle refuse d’y retourner pour se laver.

Une fois tout le monde couchés, à notre tour, Laurent et moi découvrons quand même un scorpion dans les mêmes toilettes… chut !!!  

20130709_103810_IMG_521320130709_105623_IMG_523320130709_113117_IMG_527920130709_115345_IMG_529420130709_144237_IMG_531920130709_173746_IMG_533020130709_190647_IMG_538320130709_191807_IMG_541920130709_192013_IMG_542320130709_193400_IMG_547020130709_193511_IMG_5482