Zion Park

La nuit a été profonde pour certains et plus mouvementée pour d’autres… En fait, la lumière du jour combinée au décalage horaire nous réveille tôt. C’est ce que nous croyons mais en fait nous venons de changer de fuseau horaire en “traversant” l’Arizona et en passant dans l’Utah… Il est une heure plus tard que nous ne pensions… Comme prévu, la vue est déjà époustouflante d’ici : nous avons hâte de voir la suite en randonnée. Bref, nous prenons notre premier petit déj de campeur et nous partons à notre point de randonnée grâce à la navette du parc. Tout est très bien organisé, une navette nous mène à divers endroits du parc en fonction des randonnées choisies. Notre navette est envahie d’un groupe de japonais sur-équipés pour la randonnée : jumelles, talkie-walkie, porte appareil-photo, objectifs, gants, chapeau extra-large, bâton de rando… Mais nous avons les places près des fenêtres et la vue vaut le détour : à chaque virage, nous nous exclamons… Nous suivons le lit de la rivière : Virgin river.

Nous choisissons le Riversidewalk au point le plus au Nord du parc. Les randonnées se font le long de chemins très balisés à l’américaine : on ne risque pas de se perdre ; de plus il y a beaucoup de monde sur le chemin. Les couleurs rouges contrastent avec le jaune et le blanc : Dieu que c’est beau. Sur le chemin, nous croisons nos premiers écureuils : tout mignons les mêmes que TIC et TAC… Paul et Anaïs ne manquent pas non plus de superlatif pour décrire la vue. Nous sommes au pied du canyon, entourés par les roches, qui se dressent interminablement vers le ciel.

Nous arrivons finalement au bout de ce trail bien plus rapidement que prévu. La suite se fait les pieds dans l’eau, dans la rivière. Avec un sentiment de trop peu, nous enlevons nos chaussures et suivons le lit de la rivière un peu plus longtemps. Certains randonneurs sont équipés de chaussures étanches et chaussettes en néoprène qui leur permettent d’avancer vite et loin. Vincent, le ronchon décidera de s’arrêter au bout du 2ème gué. Nous continuons un peu plus loin pour arriver à une cascade magnifique le long des grands parois rocheuses. Le canyon se resserre de plus en plus à cet endroit pour aboutir aux Narrows, site connu de ce parc mais trop difficile d’accès pour nous mal équipés. Paul fait demi-tour avec regret… Mais quelle randonnée ! Nous venons de marcher plus d’une demi-heure les mollets dans l’eau fraiche : que c’est agréable !

Au retour, nous nous arrêtons pour faire deux nouvelles petites randonnées annoncées de 1 heure mais bouclées par nous en 30 minutes. Et heureusement car nous avons avec nous des voyageurs ventre à pattes : des adolescents ! Savez vous que cette espèce d’être humain ne pense qu’à manger ? Au cours de la randonnée, je fournis une banane à chacun et à peine une heure plus tard, ils réclament encore à manger ! Si si si… C’est sans fin… 

Avec regret, nous regagnons notre camping car pour manger et quitter Zion : ce site était fabuleux et nous avons un sentiment de ne pas en avoir assez profité…

Mais nous prenons la scenic road en direction de Bryce canyon et nos yeux sont plus que servis par cette route : les points de vue superbes s’enchainent. Je suis au volant alors que nous passons sous un long tunnel construit dans les années 20 et nécessitant maintenant une circulation en alternance pour faire passer les gros véhicules comme nous. Le ranger à l’entrée me dit : “prenez bien le milieu de la route !” Tu m’étonnes, je n’ai aucune envie de frotter le toit du RV dans le tunnel… Me voilà cramponnée au volant…

Les beaux paysages s’enchainent : nous nous arrêtons de temps en temps pour prendre des photos quand le parking est assez grand pour accueillir notre gros camion…

Un nouvel arrêt nous mène au au red canyon : une petite marche en grimpette sur un petit canyon rouge qui borde la route. Anaïs fait vite demi-tour, seulement équipée de tongs. Elle restera avec Vincent dans le RV alors que les autres montent en haut d’un pic. Ca monte dur ! mais quelle vue en haut à 360° avec la vallée d’un coté et le canyon de l’autre. Un bon bol d’air aussi. Nous devinons l’orage au loin, qui vient sur nous…

Et la route n’est pas finie… Nous arrivons près de Bryce Canyon mais il est tard, nous devons trouver notre camping qui se trouve finalement assez loin du parc. Nous avons la surprise de devoir prendre un chemin non goudronné long pour y mener… C’est long : 20 minutes après nous ne sommes pas arrivés… Et cerise sur le gâteau, le rétroviseur extérieur se dévisse avec les secousses et sort de son socle à la moindre grosse bosse. Mac Gyver Laurent bricole avec son couteau suisse mais nous devons nous arrêter toutes les 5 minutes pour ramasser et caler le rétro… La pluie commence à tomber et nous arrivons dans un terrain arboré au milieu de nulle part sous une pluie d’orage. Pas de sanitaires ici, juste des toilettes sèches… Pire encore, nous sommes à court d’eau et il n’y a pas de robinet à vis pour remplir notre van… Je découvre aussi que notre tuyau de raccordement à l’eau propre est bien percé. Laurent peste contre ce camping car !

Diner rapide, toilette de chat à défaut de douche avec un minimum d’eau : bon exercice pour les enfants et demain il fera jour et beau car la pluie tombe toujours…

20130706_101446_IMG_442320130706_103114_IMG_444320130706_112735_IMG_447320130706_120544_IMG_449320130706_123014_IMG_451320130706_123710_IMG_452920130706_124305_IMG_453120130706_142007_IMG_455820130706_144330_IMG_456920130706_145043_IMG_458120130706_164658_IMG_4622