Copacabana

Nous avons quelques heures aujourd’hui pour déambuler dans les rues de Copacabana avant notre départ en bus pur La Paz.

Nous partons dans la ville, qui est bien plus animée près de la place centrale. Nous nous dirigeons vers le marché central et croisons des étals, certains plus appétissants que d’autres… Un peu plus loin, la grande église de Copacabana et nous avons la joie d’assister à un baptême de voiture. Les boliviens, lorsqu’ils reçoivent une nouvelle voiture, la décorent et la font bénir par le prêtre… Nous assistons à la décoration de la voiture, la bénédiction par une bouteille de mousseux (le propriétaire arrose sa voiture de mousseux les fenêtres ouvertes) et la photo de famille devant la voiture. Nous applaudissons pour féliciter l’heureuse famille…

L’église est très imposante et l’autel est plein de dorures. C’est assez rococo tellement c’est chargé… Les boliviens entrent et sortent de l’église apportant des fleurs en guise d’offrandes.

Nous allons monter sur une des collines surplombant la ville : point d’observation des étoiles par les incas… La montée est rude mais nous arrivons vite au sommet. La végétation disparait laissant place à de grandes, grosses pierres ou rochers tous tagués !!! On se croirait sur notre immeuble de Bruxelles… Quel dommage !!! Sur certaines pierres apparaissent des trous percés par les incas dans lesquels le soleil passe au moment du solstice d’été : le 21 Juin : nous sommes là deux semaines trop tôt… Nous redescendons ravis de la promenade mais le sommet n’en valait pas la chandelle…

A notre retour, nous nous arrêtons au marché acheter deux trois trucs pour le pique-nique du midi : pain sec et mandarine…

Copacabana nous a bien plu : une petite ville paisible avec de belles rues aérées et ensoleillées. La circulation est bien moindre que celle des grandes villes comme La Paz, Sucre ou Potosi et ça fait du bien…

Notre bus tarde à arriver et nous commençons à nous inquiéter : Laurent va téléphoner pendant que les enfants jouent avec des pierres dans la rue (on s’adapte : pas besoin de jouets, deux pierres qui roulent suffisent…). Et puis, le voilà… Le bus qui nous ramène à La Paz.

Le voyage est superbe : j’apprécie bien plus qu’à l’aller. Nous voyons de nombreuses familles sur la route récolter les pommes de terre et tubercules, les laissant sécher au soleil avant de les vendre. Au passage en bateau, le lac est bien plus mouvementé que deux jours plus tôt : heureusement que la traversée est courte. Laurent, lui s’achètera une barquette de friture de mini poissons en attendant la traversée du bus.

L’entrée à La Paz se fait sans problème avec soulagement : la grève de l’alto est levée… Ouf…

A notre arrivée, les enfants en ont plein le dos et nous les laissons dans la chambre d’hôtel, alors que nous allons nous balader dans le quartier et récupérer le polaire de Vincent fait sur mesure avec Mario dessus…. Il est ravi. Le bonheur sur son visage fait plaisir et c’est sans une certaine satisfaction que nous jetons le polaire Decath, trop petit, que Vincent mettait tous les jours depuis 10 mois…

20110610_LL_00192-6 20110610_LL_00192-9  20110610_LL_00192-33 20110610_LL_00192-61 20110610_LL_00192-69 20110610_LL_00192-72 20110610_LL_00192-103

Une réflexion au sujet de « Copacabana »

  1. on veut voir le « polaire Mario » de Vincent…Bises

Les commentaires sont fermés.