Sucre

Et non, nous ne parlons pas de sucre mais de Sucre : la ville de Bolivie. Vincent vous dirait qu’il y a plein de sucre à Sucre mais en espagnol , sucre se dit Azucar… Sucre vient en fait du nom d’un héros qui a participé à l’indépendance des pays d’Amérique du Sud.

Nous sommes arrivés par le bus : 2 h 30 de bus sans problème si ce n’est une forte irritation de l’œil d’Erine qui nous a valu de lui rincer l’œil au sérum physiologique et de lui bander l’oeil dans la gare routière de Potosi, tellement elle ne supportait plus la lumière. Après une sieste de 30 minutes, tout allait mieux. Ouf, on se voyait déjà aux urgences ophtalmiques tellement elle pleurait. 

Sur la route, les paysages changent et on voit enfin un peu d’agriculture : des petits champs de blé et de la verdure : les sols sont moins arides ici. Les paysages sont encore une fois superbes. Les vaches remplacent même les lamas. A l’approche de la ville, les cultures laissent la place aux décharges : c’est tout de suite moins beau et bien mal géré…

Sucre est seulement à 2800 m d’altitude. On respire un peu plus. Notre hôtel LA CASA VERDE est fort sympathique avec une mini-piscine dans le jardin (l’eau doit être à 15°C alors on oublie vite l’idée de se baigner).

Sucre est fort agréable, nous sommes très étonnés d’y trouver tant de bâtiments coloniaux. C’est ici que les colons sont venus s’installer lorsqu’ils venaient profiter des mines de Potosi car Sucre n’était qu’à 3 jours de cheval et à une altitude bien plus gérable pour des européens. C’est aussi ici qu’a été signée l’indépendance de la Bolivie et Sucre a été la capitale du pays pendant des années avant la guerre entre le Nord et le Sud du pays.

Ces trois journées à Sucre vont nous permettre de souffler un peu et de reprendre des forces avant la suite du voyage.

Heureuse surprise, nous découvrons la bibliothèque de l’Alliance française où les enfants vont pouvoir emprunter des BD : les Stroumpfs, un vrai bonheur pour eux.

Et aujourd’hui, c’est la fête : les enfants ont droit à de nouvelles chaussures ET (cerise sur le gâteau) de nouvelles chaussettes !!! C’est la fête !!! Bon, vu les trous sur les chaussures d’Erine, ça devenait urgent. Je vous laisse juger par vous-même ce que font 6 mois de voyage aux chaussures des enfants…

Le lendemain de notre arrivée, nous emmenons les enfants au Parque Cretacico : lieu où l’on peut découvrir des vraies traces de dinosaures. Nous arrivons au pied d’une cimenterie en nous demandant bien où nous sommes… Le taxi nous certifie qu’en montant la colline, nous arriverons à l’entrée du parc. C’est très étrange, aucun panneau, aucune indication et pourtant, effectivement, en haut de la colline, nous arrivons à l’entrée du parc. C’est très très bien fait. Les guides nous proposent de regarder un film reproduisant la vie des dinosaures puis une guide francophone nous accompagne dans le parc. Plusieurs dinosaures ont été reproduits à taille réelle. C’est assez impressionnant de se retrouver sous un titanosaurio de 35 mètres de haut. Nous apprenons pas mal de choses sur les dinosaures (mais bon, il faut dire que nous n’y connaissions rien).

Le clou du spectacle (enfin presque), c’est la plate-forme depuis laquelle on peut découvrir les traces de dinosaures. Avec la tectonique des plaques, le sol est devenu vertical et les traces apparaissent donc sur un mur. Les empreintes ont été découvertes par la cimenterie. Bon, le mur est à 300 mètres de nous donc on devine les traces et on les voit bien avec des jumelles. Il y a encore quelques semaines, on pouvait aller au pied du mur mais une partie s’est écroulée sur les touristes alors maintenant on évite… Ca fait pas très bien… C’est donc un peu décevant mais impressionnant de penser que les scientifiques continuent à étudier ses empreintes représentant un des meilleurs sites au monde.

Nous n’oublierons pas l’expérience taxi en Bolivie !!! Les voitures sont importées du Japon avec volant à droite. Les boliviens les trafiquent pour mettre le volant et les pédales à gauche mais les compteurs du tableau de bord restent à droite. Ca fait super drole quand on monte à coté du chauffeur et qu’on a les compteurs devant soi… hihihi…

Les enfants sont ravis de leur journée et du coup, nous aussi. On essaie de les ménager un peu… Il reste encore pas mal de semaines de voyage et parfois on a l’impression de les trainer derrière nous.

20110603_LL_00186-11 20110603_LL_00186-16 20110603_LL_00186-24 20110603_LL_00186-33 20110603_LL_00186-36 20110603_LL_00186-50P1040001

Une réflexion au sujet de « Sucre »

  1. Bravo les enfants pour l’ensemble de leur comportement physique depuis le départ, ils sont super efficaces.
    9a va être dur d’assurer avec eux désormais en Poitou. Bisous

Les commentaires sont fermés.