Potosi : 4100 mètres d’altitude

Après notre expérience dans les mines, nous faisons une journée dans la ville. Bon, nous allons aussi aménagé le temps de la journée pour laisser les enfants jouer ensemble le plus possible car demain, nous repartons chacun de notre coté.

Sans se presser, nous partons le matin dans la ville pour flâner dans les rues. Nous allons chercher nos billets de bus pour le lendemain et découvrons la ville de Potosi.

Ce qui nous marque :

  • la ville est très vivante : beaucoup de monde dans les rues
  • le nombre d’enfants tous en uniforme, très propres : costume cravate pour certains, blouses blanches, sur-vêtements aux couleurs de l’école pour d’autres
  • les femmes en tenue traditionnelle qui portent des bébés dans le dos ou de la marchandise
  • la pollution apportée par les bus qui crachent de la fumée noire, très noire
  • les signes japonais sur les mini-bus, tous importés du Japon en seconde main (après plus de 100 000 kms au compteur mais les boliviens les amènent à 400 000 jusqu’à leur mort)
  • les bâtiments coloniaux
  • le nombre d’églises très belles…

Potosi était une ville très riche, la plus grande du continent qui apportait toutes les richesses pour la construction des villes européennes. On le sent avec les bâtiments coloniaux et la taille de la ville.

Pour le déjeuner, nous nous arrêtons dans un restaurant local où on nous sert un menu fixe : amuse-bouche : tranches d’aubergines panées, soupe, poulet et pudding en dessert. De quoi bien attaquer l’après-midi. On part se reposer un peu à l’hôtel et Laurent, Valérie et moi repartons en ville en vadrouille pour prendre des photos, découvrir les églises et boire un café. Absorbée par mes conversations avec Valérie, j’oublie même mon sac à dos dans le café et je le retrouve intact 30 minutes plus tard… Faut pas relâcher la pression… Non, non, non… Bon, y’avait rien dans le sac à dos à part casquettes et lunettes de soleil mais quand même…

Laurent fera de belles photos des boliviennes et nous allons diner tous ensemble dans le pub 4060.

Ici, on mange pour rien : 30 bolivianos pour le plat principal = 3 euros… Chouette !!!

Le plus sympa, ce sont les photos de Laurent des boliviens… Je vous laisse les découvrir…

20110601_LL_00185-13 20110601_LL_00185-29 20110601_LL_00185-40 20110601_LL_00185-69 20110601_LL_00185-105 20110601_LL_00185-114-Modifier 20110601_LL_00185-137 20110601_LL_00185-144

Une réflexion au sujet de « Potosi : 4100 mètres d’altitude »

  1. Salut les Lellu,
    juste un petit mot avant de faire les sacs et prendre l’avion du retour demain (enfin, début du retour, on va faire durer le plaisir une petite semaine) pour vous dire à quel point vos photos sont belles. Je pense que vous avez les plus belles de tous les blogs de voyage (du moins ce que je connais). Félicitations, bonne fin de voyage, et au plaisir de vous re-croiser dans les Landes, à Barcelone ou ailleurs…
    Amicalement,

Les commentaires sont fermés.