Laguna Cejar

Matinée tranquille à peaufiner notre programme à venir et à faire l’école aux enfants  : et oui, ça nous arrive de temps en temps mais ils sont maintenant dans les révisions. Bon, je m’énerve toujours autant surtout quand Erine en fin de CE2 ne sait plus identifier le sujet dans une phrase… HAAAA !!!

Ensuite, les enfants ont droit à leur épisode quotidien des mystérieuses cités d’or : et oui (encore), depuis Buenos Aires, nous essayons de les motiver sur les prochains pays à visiter en leur montrant les cités d’or… Ils sont fans et attendent leur RDV quotidien avec impatience : ils ont déjà reconnu le détroit de Magellan (bon, en les aidant un peu !) et tout seuls cette fois les glaciers comme le Perito Moreno…

A 15 heures (sans arriver 1 heure à l’avance cette fois), nous partons pour notre excursion à la lagune Cejas dans un bus d’une vingtaine de personnes. Nous faisons connaissance avec nos voisins : une hongroise en échange sur Lima pour ses études et un couple d’anglais en voyage en Amérique du Sud pour 6 mois.

Notre premier arrêt sera pour la laguna cejas, deux lacs d’eau salée, très salée : les gens flottent en se baignant. Il ne fait pas trop chaud dehors, le vent souffle et l’eau des lacs n’est pas très chaude non plus (environ 10°C). On a emmené nos maillots mais petits joueurs que nous sommes, nous ne tenterons pas l’expérience. On regarde plutôt les autres faire. En plus, il faut être très prudent en se baignant car les bords des lacs sont pleins de cristaux de sel qui blessent les pieds…

Nous, nous préférons faire le tour en se baladant. La végétation est sympa : il y a des fleurs type plumeau qui apportent une autre couleur au paysage. Au fond, toujours la belle vue sur les volcans de la cordillère. Les enfants s’amusent à prendre leurs photos… L’ambiance est très sympa : on retrouve des étudiants français qui étaient avec nous dans le bus Salta – San Pedro : eux, ils ont le courage de se jeter à l’eau. A la sortie, ils sont gelés et pleins de traces de sel. Les guides doivent rincer chacun avec de l’eau douce pour éviter les irritations – même dans le maillot !!!

Deuxième arrêt : deux autres lagunas du même type mais moins grandes. Le paysage est toujours superbe.

Dernier arrêt : Nous sommes sur le salar d’Atacama au bord de la laguna Tebenquinche. C’est un avant-goût de ce qui nous attend au salar d’Uyuni. Et c’est le coucher du soleil. Au bord de la lagune, le sol est parfois meuble et on évite les pattes chaudes de justesse. Des tout petits ilots sur le lac forment de très belles ombres et nous donnent le paysage parfait pour la photo idéale… On fait des photos sympa en famille, jouer à sauter devant le lac : seul problème, Vincent a toujours 2 secondes de retard lors des sauts … Du coup, on dirait qu’il nous porte…

On nous sert ici le petit apéro qui va bien… On aurait bien pris un verre de Pisco mais pas d’alcool pour nous aujourd’hui, car demain, notre excursion nous amène à 4500 m et on doit mettre toutes les chances de notre coté pour éviter le mal de l’altitude.

A notre retour, nous dinons très tôt et allons nous coucher comme les poules. Réveil demain pour 3 h 30.   

20110524_LL_00172-20 20110524_LL_00172-24 20110524_LL_00172-54 20110524_LL_00172-59 20110524_LL_00172-77 20110524_LL_00172-92 20110524_LL_00172-99 20110524_LL_00172-133

Vous avez aimé ce blog ? Votez pour nous

2 réflexions au sujet de « Laguna Cejar »

  1. Des photos toujours aussi recherchées dans la composition. Bravo, bravo et bravo. Le Chili a l’air vraiment très beau.
    Bises

  2. vraiment magnifique rien a dire sur ces photos splendides!!!
    j’adore la 2°, la 4°,la 6°,7°,et la 8° !!
    M.A.G.N.I.F.I.Q.U.E
    MERCI POUR CES photos et l’ete approche j’ai hate
    bizou <3 <3 <3

Les commentaires sont fermés.