Iguazu : chutes et chute !

Durant ces derniers mois, la question était, irons nous à Iguazu ou non ??? Le planning est assez chargé pour les dernières semaines du voyage et Laurent avait pensé sauter cette étape pour ralentir le rythme et soulager la famille fort fatiguée. Finalement, c’est moi qui ai tranché. J’ai vu le blog des Zat et je me suis dit : “ce serait bête de ne pas aller voir ça !”

Verdict : j’ai bien fait !!!

Tout d’abord, parlons des embrouilles argentines : arrivés à l’aéroport de Buenos Aires, on nous sort que notre vol a été annulé pour des raisons climatiques mais on nous propose de partir 2 heures plus tard… Comme tout voyageur autour du monde, on n’est pas à deux heures près alors bon, on fait ceux qui gobent l’histoire et on attend. Bien sûr, à notre arrivée, le chauffeur de taxi nous confirmera que le temps a été magnifique à Iguazu toute la journée et que le vol a surement été annulé car il n’était pas assez rempli. Bref…

Histoire de nous faire oublier l’aventure, le capitaine de notre avion survolera deux fois les chutes pour le plus grand bonheur de ceux qui étaient à coté du hublot (en clair, pas moi…).

Une fois installés dans notre hôtel, nous partons à la découverte du village de Puerto Iguazu pour organiser notre journée du lendemain. Nous rencontrons un couple de français clermontois charmant, François et Viviane avec qui nous passerons une super soirée au restaurant à manger du Surubi, poisson local (à ne pas prendre au roquefort mais plutôt à la plancha). François est ostéopathe et gentiment, il me propose une rapide consultation : François confirme que je présente tous les symptômes pour un problème de ménisque cassé ou fissuré … Nous serons fixés dans qqs jours avec les résultats de l’IRM.

Et ce matin, nous sommes partis du coté brésilien pour découvrir les chutes : un nouveau tampon sur nos passeports mais comme pour le Zimbabwe, nous ne resterons au Brésil que quelques heures.

Et là, comme dit Laurent : “c’est un nouveau Wouah du tour du monde ! ” Magnifique, superbe, grandiose… Les photos de Laurent parlent d’elles-même.

Un passage sur des passerelles nous permet de découvrir différentes vues : d’ensemble puis d’une partie seulement, puis de près, puis de très près au point d’être trempés… Les chutes sont au milieu de la jungle. Nous avons découvert de drôles d’animaux à long museau et longue queue mais aussi plein de papillons qui venaient même se poser sur nous.

Le hic, ce sont les touristes !!! Nous n’étions plus habitués à nous retrouver au milieu de groupes de touristes… Aie, Aie, aie : il y a :

  • ceux qui vous poussent pour monter dans la navette du parc national comme si ils allaient gagner 3 minutes à vous pousser devant
  • ceux qui passent devant tout le monde pour atteindre le point de vue alors que les autres font gentiment la queue
  • ceux qui n’arrêtent pas de toucher la tête de Vincent et ça, il ne le supporte plus
  • ceux qui tirent sur la queue des animaux alors qu’il est formellement interdit de les toucher et de leur donner à manger
  • ceux qui attrapent les papillons par les ailes alors qu’ils viennent de gentiment se poser sur ma veste….

J’ai eu beaucoup de mal à garder mon calme aujourd’hui.

A la fin de notre promenade s’abat l’orage sub-tropical… Nous sommes vite trempés mais bon, c’était la fin de la visite alors…

Nous rentrons à l’hôtel et là, c’est le drame !!! Vincent fait un vol plané sur le carrelage super glissant de la cour de l’hôtel : sa tête cogne le sol, il roule et hurle : ouf, les hurlements c’est bon signe !!! Mais l’angoisse vient 15 minutes après quand il nous dit qu’il ne voit plus très bien : il voit flou et ne voit pas une TV à 4 mètres de lui. Là, c’est vraiment pas drôle !!! On attend un peu puis il nous dit qu’il a mal à la tête et aux yeux… Allez, c’est parti pour l’hôpital !!! Glauque …. C’est là qu’on se dit : “mais, qu’est ce que je fous là ?” Le pédiatre est en train de faire une césarienne et on nous demande de repasser dans une heure. Vincent va faire une bonne sieste sous ma surveillance. Retour à l’hôpital, avec Laurent, Vincent se sent déjà mieux. Il a retrouvé la vue mais a toujours des douleurs aux yeux. Le docteur va vérifier quelques points clés (équilibre, coordination musculaire, état des pupilles) et nous dire qu’il lui faut un peu de repos et surveiller qu’il ne vomisse pas. Il n’est même pas sorti de son fauteuil pour l’ausculter … en plus il ne parlait pas anglais alors les discussions n’étaient pas facile. En tout cas Laurent a compris que le bilan neurologique était OK …

Au bout de deux heures de calme, je me réveille d’une sieste et vois Vincent rigoler alors qu’il joue avec Erine à la DS. Qu’ils peuvent nous faire peur ces gamins !!! Bon, une bonne nuit de sommeil et demain ça ira mieux, les émotions seront passées… J’espère…

20110514_LL_00162-36 20110514_LL_00162-43 20110514_LL_00162-53 20110514_LL_00162-77 20110514_LL_00162-157 20110514_LL_00162-187 20110514_LL_00162-188 20110514_LL_00162-195

Devinette du jour : quel est le nom de cet animal ???

Vous avez aimé ce blog ?

6 réflexions au sujet de « Iguazu : chutes et chute ! »

  1. J’étais jaloux de pas avoir de cadeau, donc recherche wikipedia, et j’ai a priori trouvé c’est un nasua nasua ou encore coati à queue annelée dont la fiche Wikipedia est très explicite voir ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nasua_nasua.
    Bont je redoute le cadeau brésilien orienté carnaval ou encore travesti, mais bon, j’ai poussé pour avoir des devinettes, donc j’assume.
    Cdt.

  2. HELLO,

    Bon que de frayeurs dans le camp Lellu ces derniers temps : prenez soin de vous tout de même 🙂
    Et toi Nelly repose toi …. N’empêche que dans quelques mois, cela nous manquera à tous de ne plus avoir la lecture exotique du matin 🙂
    Karine

  3. Coucou les amis,
    J’espère que Vincent s’est bien remis de sa chute, et je te rassure Nelly, que tu sois en Argentine ou ailleurs, les enfants prennent tous des gamelles !!! Romain est tombé à la reverse dimanche matin et sa tête à tapé le carrelage. Il a eu le souffle coupé et après une dizaine de seconde d’apnée, il a fermé les yeux et a perdu connaissance … panique ! Nous l’avons un peu secouer et il s’est mis a crier! Youpi.. quel bonheur d’entendre les cris de son petit!!!

    Profitez bien de vos derniers mois de vadrouille.

    Gros bisous

    Stéphane

  4. Suite …

    Philou, si tu es vraiment en manque de cadeaux, je veux bien t’envoyer ma paire de couilles de kangourou décapsuleur en garde pour quelques mois !!!

    Stéphane

  5. Stéphane, toi tu es un vrai ami qui me comprends, c’est tellement sympa de ta part de bien vouloir te priver de tes noix de kangourou. Mais je sens aussi que cela te déchire de t’en séparer, donc je vais patienter et attendre mon p’tit cadeau, enfin si j’ai la bonne réponse.
    En tout cas, de notre côté, nous n’avons pas de gamelles à déplorer ni de visite à l’hôpital pour le moment. Touchons du bois …
    Un gros bisous aux cascadeurs Vincent et Romain. A bientôt.

Les commentaires sont fermés.