Maupiti suite et fin…

Quel paradis tout de même :

  • se réveiller le matin avec le lagon juste devant notre bungalow
  • petit-déjeuner avec la vue sur la mer
  • laisser les enfants jouer dans le sable (en évitant d’être sous les cocotiers)
  • aller faire de la natation dans le lagon, histoire d’entretenir la forme
  • faire du kayak dans une eau de 50 cm de profondeur
  • traverser le lagon à pied pour aller sur l’île principale : ça c’est marrant…
  • observer les bernard l’hermite avec toutes leurs coquilles de tailles différentes
  • être au chaud dans l’eau sous la pluie tropicale
  • aller manger du poisson cru au snack en face du motu
  • faire l’école dans un décor de rêve (c’est un peu comme la classe de mer mais en plus paradisiaque)
  • faire un tour à vélo sur l’île principale
  • aller voir les raies et les requins
  • se promener sur le motu avec le chien de la maison qui saute sur tous les crabes qu’il croise, leur arrache toutes les pattes et les croque
  • diner des bons petits plats polynésiens (voir le what’s for dinner ? de demain)
  • regarder les étoiles : on les voit parfaitement bien ici : pas de lumière parasite et pas de lune…

Et c’est aussi des anecdotes :

  • Vincent joue sur la plage avec des coquillages, se prend les pieds dans une souche d’arbre et se retrouve dévoré par les fourmis rouges qu’il a réveillé… Seul moyen de s’en débarrasser : se jeter dans l’eau !
  • Vincent qui nage seul et parfaitement bien avec masque et tuba… Il grandit le loulou et est très fier d’aller voir les poissons avec Papa et Maman sans ses brassards
  • une balade en kayak qui s’est fini à pied : kayak qui prend l’eau car percé : on a bien rigolé, le cul dans l’eau dans le bateau qui coule. Heureusement que le lagon n’est pas profond.
  • le couple de canadiens que nous avons rencontrés : Richard et Hélène, nos voisins de bungalow pour deux nuits : super sympa. Ce sont de grands voyageurs qui nous ont raconté leurs road trip sur la route 66 aux USA, leurs vacances au Pérou, en Asie…
  • les noix de coco qui tombaient des arbres régulièrement nous rappelant qu’il faut absolument éviter de stationner sous un cocotier
  • la traversée vers l’île un jour de grandes marées : l’eau était bien plus haute que d’habitude : le sac à dos sur la tête, il a fallu repêcher Erine qui s’était mise à paniquer
  • les nono : ce sont les sand-flies d’ici : sacrées bestioles qui nous piquent, qui font mal et dont on garde les boutons des jours durant. Même les “repellents” n’y font rien.
  • les coupures de courant le soir à 20H30 au milieu de la lecture de l’histoire des enfants (en ce moment c’est Croc Blanc, lecture en contraste avec le climat de la Polynésie)
  • l’avion du départ qui est arrivé avec 1h30 de retard : on nous a expliqué que faute de lumière sur la piste de Maupiti, encore 10 minutes et l’avion n’aurait pas pu repartir… Ouf, on est reparti, c’est que demain nous avons un vol vers l’île de Pâques, où nous devons rejoindre ma maman et son mari… Faudrait pas le louper celui-là !!!

Pourrions nous vivre à Maupiti ?

On entend pas mal d’histoires de personnes qui font un tour du monde et finalement décident de s’arrêter quelque part. Ok le lieu est paradisiaque mais bon, c’est tout de même coupé de tout et c’est sûr, nous, nous nous lasserions assez vite; même si le lieu est superbe.

Et puis, il faut penser aux aléas climatiques : Gilbert, notre hôte a du reconstruire toute sa maison et ses bungalows 3 fois après des cyclones. Il avait 15 bungalows au départ, maintenant il n’en a plus que 3. On le sent fatigué de tout ça. A chaque fois, il faut tout reconstruire. L’assurance ne prend pas en charge les cyclones (chouette !!!). Dur, dur quand même….

Nous voilà donc à Papeete en attente de notre vol vers Rapa Nui. Attention, attention, changement de langue en perspective. L’espagnol va faire son entrée fracassante dans notre voyage… Espérons que nos quelques cours vont s’avérer efficaces et vont nous permettre de nous débrouiller…

20110331_LL_00104-34 20110331_LL_00104-59 20110331_LL_00104-125 20110331_LL_00106-10  20110401_LL_00109-10 20110401_LL_00109-23 20110401_LL_00109-35 20110402_LL_00110-23  P1000521 P1000672  P1000709 P1000712 20110403_LL_00111-70

4 réflexions au sujet de « Maupiti suite et fin… »

  1. Vos photos sont tres belles , et le recit de vos aventures nous apporte un peu de chaleur car dans la capitale Anglaise il ne fait pas chaud .
    Lors de notre dernier sejour en Polynesie , nous avons pris des photos de tiare et Frangipani , par megarde nous avons perdu la carte memoire , serait-il possible de photographier une de ces fleurs de pres et de nous l’envoyer ?

    Cordialement

    Christel

  2. Un petit coucou de ceux qui ont partagé l’attente dans le grand aéroport de Maupiti…
    Encore une fois je vous souhaite une bonne continuation et vous félicite pour ce choix d’aventure qui nécessite plus de qualités et de courage qu’il n’y parait )

    Cordialement

    Lawrence et Annaik

    PS : si vous repassez par par Papeete n’hésitez pas à nous faire signe.
    PSS : vos photos sont magnifiques (dixit Annaik)

  3. Malheureusement, nous avons quitté la polynésie avant de lire votre message ….
    Ce sera pour la prochaine fois :
    !

  4. wow toute une premiere randonnee pour papy et mamie super les photos bonne continuation de voyage vous embrasses et on se skype dans quelques temps ais hate papa et marie helene lachez pas et vous embrasse tout les6 david

Les commentaires sont fermés.