Maupiti : on a trouvé le bout du monde…

Après 20 minutes de vol (oui, oui, c’est vraiment pas long…), nous voilà à Maupiti… L’aéroport se résume à un toit de paillotte… (Au retour, il faut absolument que je prenne la photo du comptoir d’enregistrement dans le sable…). Nous sommes accueillis avec des colliers de fleurs, par Gilbert, notre hôte de cette semaine. Erine rêvait du collier de fleurs…La voici comblée… Nous embarquons sur son bateau qui nous emmène sur le motu Auira où se trouve sa pension de famille…

Alors imaginez un peu : le sable blanc, les cocotiers, la mer bleue turquoise avec 20 cm de profondeur et là 3 bungalows et une maison… Nous sommes arrivés au bout du monde… Notre bungalow donne directement sur la mer en face de Maupiti. Nous pouvons aller sur l’île principale à pied en marchant sur un banc de sable avec juste 20 cm d’eau. Sur la plage, on ne compte plus les bernard l’hermitte, les morceaux de corail, les coquillages… Nous avons l’impression d’être des Robinson… En plus, nous sommes les seuls clients de la pension cette semaine.

Nous voilà donc installés pour une semaine de repos… Ici, l’électricité (entièrement solaire) ne fonctionne que de 18 h à 22 heures, pas d’internet… Nos seuls soucis : les moustiques, particulièrement voraces et malheureusement résistants à nos “repelent” et les noix de coco qui menacent de nous tomber sur la tête… Sans rire, Gilbert nous a mis en garde plusieurs fois de ne pas laisser les enfants jouer sous un cocotier…

Lors de notre première journée, nous sommes allés faire le tour de l’île principale en vélo. Erine était ravie de trouver un vélo à sa taille. Vincent, par contre, nettement moins ravi de s’assoir dans un siège enfant derrière Laurent… Un point de vue du haut d’une colline de l’île nous offre une vue incroyable sur le lagon : encore un Wouah !!! sorti tout droit de nos 4 bouches…

Maupiti est la plus petite des îles sous le vent, elle ne fait que 9 kms de circonférence alors le tour à vélo a été rapide… L’île ne compte que 3000 habitants. Au village, nous avons trouvé une mairie, une poste, un supermarché et un petit restaurant où nous avons rencontré d’autres touristes.  Nous avions l’impression de tous être là et nous étions une douzaine à peine… Pas d’hôtels sur cette île, juste des pensions de famille comptant 2 à 4 chambres…

Nous allons en profiter de notre petit coin de paradis…

J’avais un objectif durant ce tour du monde : voir une étoile filante, pour la première fois … Et oui, je n’avais jamais vu d’étoile filante auparavant… Et bien c’est ici à Maupiti que ce rêve s’est réalisé : ce soir 29 Mars, j’ai vu ma première étoile filante dans le ciel étoilée de la Polynésie… Un bon souvenir et un bon signe pour la suite…

Sur la sixième photo, prise depuis notre bungalow, on peut voir Erine qui fait l’école … Je suis sûr que certains maîtres d’école nous auraient bien remplacé ce jour là !!

20110328_LL_00101-164 20110329_LL_00102-9 20110329_LL_00102-12 20110329_LL_00102-20 20110329_LL_00102-22 20110329_LL_00102-28  20110329_LL_00102-6020110331_LL_00103-420110331_LL_00103-27

6 réflexions au sujet de « Maupiti : on a trouvé le bout du monde… »

  1. On arrive presque pareil mais avec des statues en plus…Bises

  2. Profitez-en bien! Maupiti a été un de nos meilleurs moments de tour du monde! Un lieu magique loin de tout, en tête à tête avec les raies et les requins!

  3. vraiment sympa ce petit article, je suis tombé dessus via HDV par facebook. jolies photos et j’aime la touche du récit !!!!
    bonne continuation dans votre tour!!!!

    shams

  4. Bonjour
    Nous partons pour un tour du monde en fevrier 2014 et nous cherchons des bonnes adresses chez les Tourdumondistes.
    Votre Blog est magnifique.
    Quelle était cette belle adresse sur Maupiti ?
    Merci par avance

  5. Hello les lellu,
    Près de 3 ans plus tard, nous y sommes à notre tour, et rien ne semble vraiment avoir changé ; ou plutôt si ! L’ électricité est désormais disponible 24/24h, et on y dispose même d’ une connexion internet vraiment correcte, « Biscuit » le chien de la maison a désormais un jeune compagnon de jeu : « Boule » .
    Vous aviez trouvé « le bout du monde », nous n’ avions même plus besoin de le chercher . Merci d’ avoir partagé cette belle adresse, nous nous y sentons vraiment très bien .
    Allez zou, le lagon m’ attend !
    Amicalement .
    Jean-Fi .

Les commentaires sont fermés.