What’s for dinner in Thailand ?

La Thaïlande est connue pour ses qualités gastronomiques et une fois que l’on y est, ça s’est confirmé.

Les thaïlandais aiment le snacking : il y a dans toutes les rues des vendeurs ambulants qui proposent des brochettes de viande, des ananas coupés, des crêpes, des fruits oléagineux…Tous mangent dans la rue et c’est même parfois difficile de trouver une place pour s’assoir pour manger et même encore une poubelle…

Encore une fois, nous aurons bien mangé ici et pour rien… 150 baths (4 €) le plat complet. Ce n’est pas en Australie que l’on verra ça…

Je ne vous parlerai pas encore une fois des merveilleux fruits exotiques que nous avons encore dégustés.

Contrairement aux autres pays, on trouve partout en Thaïlande des plats occidentaux de type pizzas, sandwichs, viande… Honnêtement, aussi un peu lassés des plats asiatiques depuis 4 mois, nous en avons aussi profité. On voit aussi dans les rues pas mal d’enfants thaïlandais en sur-poids pondéral. Les supermarchés proposent toutes sortes de chips, de junk food possible.

Nous avons aussi souvent trouvé dans les restaurants la mention : NO MSG : comprendre : garanti sans glutamate : exhausteur de goût fortement utilisé par les asiatiques et qui peut donner de sacrés symptômes désagréables : diarrhées, maux de tête…

Les plats que nous avons dégustés ici sont encore une fois très parfumés avec plein de saveurs différentes au palais. Cependant, j’ai trouvé que l’on dégustait plus de plats très épicés ici qu’ailleurs : le menu propose 50% des plats avec du curry et ce n’est pas du curry très doux comme ailleurs. Comme au Laos et au Cambodge, ils aiment mettre des petits piments rouges partout, dans tous les plats.

Quelques exemples de plats que nous avons aimé déguster :

  • Le Pat Thaï : riz frit avec de l’oeuf et viande : poulet, porc ou boeuf
  • Le Lab Kaï : Poulet avec herbes, vu aussi au Laos mais sous un autre nom
  • le Gang Massaman : Poulet avec cacahuètes, curry, pommes de terre et échalotes : le tout est servi dans la sauce assez liquide comme une soupe. C’est très bon mais la forme liquide est surprenante. C’est très épicé pour moi et savouré accompagné de riz
  • le Khao Ob Sab Pa Rod : riz frit avec morceaux d’ananas et fruits de mer servi dans un demi-ananas : mon préféré…
  • le Nue Yang Nam Tok : bœuf grillé coupé en fines tranches servis avec des herbes
  • le Kang Poa : curry épicé (local style) avec du bœuf, du poulet ou du porc
  • le Poh Tak : fruits de mer (essentiellement des poulpes, des crevettes, des calamars…) épicés servis en soupe agrémenté de Lemon glass
  • le Kong Som : Jus de  tamarin avec curry et crevettes accompagnés de légumes.

Et ce n’est qu’un échantillon….

Nous aurons encore une fois profité, comme au Laos des BBQ de table spéciaux : les “Mu Ga Kha’”. Une fois installés à table, le serveur nous amène un plat en forme de volcan disposé sur un mini barbecue en terre contenant des braises. Le volcan sert à cuire la viande et en dessous, il y a de l’eau pour pocher la viande ou les légumes : deux modes de cuisson au choix. Nous choisissons la viande, le poisson et les légumes que l’on veut sur un buffet à volonté… Le tout pour 99 Baths = 2,5 €… Bon, il faut oublier les mouches qui tournent autour de la viande…

Nous avons dégusté ce plat, un Vendredi soir, dans un restaurant au bord de la plage où nous étions les seuls occidentaux. A coté de nous, il y avait de grandes familles réunies, mangeant tout en regardant un match de foot sur un grand écran.

Au moment de partir, nous allons déguster aussi des petites douceurs : génoise nature classique, les banana cakes (excellents : mentions spéciale pour Murielle) mais aussi du riz avec de la noix de coco et du sucre brun cuit dans une feuille de bananier : Mmmhhh…

Je vous laisse vous lécher les babines avec mes photos…

P1050165 P1050303 P1050304 P1050431 P105043220101230_LL_1 20110107_LL_1 20110108_LL_1 20110108_LL_1-2 20110108_LL_1-3 20110108_LL_1-4 20110108_LL_1-5 20110108_LL_1-6

Une réflexion au sujet de « What’s for dinner in Thailand ? »

  1. Bon Appétit n’est ce pas!!Je n’ai pas vu mon préféré: le tom yam khung, mais il y a une telle variété.
    Pour l’Australie, je suis curieux de savoir ce que sont les spécialités…Bisous

Les commentaires sont fermés.