Bye Koh Tao !!!

C’est avec regret que nous quittons Koh Tao aujourd’hui… Snif, quelle ile !!! Notre avis est contrasté : nous avons passé 4 jours extraordinaires entre un resort génial et une plage magnifique, pleine de petits restaurants et bars sympas pleins de jeunes, souvent tatoués (qu’est ce qu’on aura vu de gens tatoués sur ces iles !!!). Cependant, il faut savoir que cette ile est surexploitée, trop de touristes et qui dit trop de touristes dit trop de déchets. Il parait que l’ile, au centre est très sale : la déchetterie est à l’arrêt et les déchets sont transportés plusieurs fois par semaine par bateau : bonjour l’environnement ! Sans parler de l’électricité produite par un générateur fonctionnant au diesel…. Quel dommage, tout porte à croire qu’à ce rythme là, si ils ne changent pas de mode de gestion et ne limitent pas les touristes, toute la beauté de cette ile va disparaitre…

Et pour nous donner du courage ce matin, il pleut des cordes…. C’est donc sous la pluie que nous terminons nos valises et nous rendons au port en pick-up. Une chance pour nous, notre pick-up a un toit et heureusement car la pluie devient de plus en plus intense… Nous verrons d’autres voyageurs qui n’auront pas la même chance que nous… Je regrette de ne pas avoir pris de photos de ces pauvres gens sous des bassines d’eau… Car à notre arrivée au port c’est la grosse pluie tropicale qui d’abat sur nous.

Au port, c’est une une mare d’eau qui nous attend : l’eau dévale les rues. Comme dit Vincent : “on se croirait dans une inondation !”. On n’ose même pas sortir de notre pick-up… Allez, courage : 1,2,3 et on y va… Nous aurons de l’eau jusqu’aux chevilles… Vincent se plaint que ses nouvelles chaussures ne sont pas étanches mais là, de toute façon, il aurait fallu les bottes en caoutchouc…

Au port, du coup, c’est le gros B…L, les gens courent dans tous les sens… Ils essayent de porter leurs sacs sans trop les mouiller… Je me retrouve à un moment avec Laurent d’un coté du port, Christophe de l’autre, les enfants avec moi et les bagages, je ne sais où… Finalement, on finit par monter dans le bateau surchargé de monde… Nous aurons des places assises mais réparties un peu partout dans le bateau. Tout le monde n’aura pas la chance de pouvoir d’assoir…

Heureusement, à notre arrivée à Koh Samui, la pluie s’est calmée. Et pourtant, comme dit Christophe : “Koh Samouille !”  Il y a encore quelques gouttes et après avoir déjeuné rapidement au port et essoré nos chaussettes, nous prenons un taxi pour l’aéroport…

L’aéroport de Koh Samui : le plus beau vu jusqu’ici durant ce voyage…

  • aéroport sur plusieurs bâtiments
  • aéroport en plein air : heureusement que la pluie s’est arrêtée  !
  • une allée de magasins genre mall en plein air pour mener aux portes d’embarquement
  • des salons comme salles d’attente aux portes d’embarquement
  • les douceurs : gâteaux, café, thé, jus de fruits à volonté dans la salle d’embarquement
  • le petit train électrique pour mener à l’avion…

Un vrai bonheur : on souhaiterait presque que l’avion ait du retard…

Vol sans histoire jusque Bangkok et transfert vers notre hôtel : vu les embouteillages à Bangkok, la distance entre l’aéroport et la ville et que nous reprenons un vol pour Sydney demain après midi, nous avons choisi un hôtel près de l’aéroport…

Nous arrivons dans un hôtel très classe dont la façade vient surement d’être refaite, certaines peintures intérieures aussi mais pas toutes à en juger par les coulures sur les murs. Les chambres seraient sympas si il n’y avait pas des cafards qui font la course sur la moquette de la chambre toute tachée… Hummm…. Après avoir montré les cafards dans nos chambres au personnel, ils nous ont fait changé 3 fois de chambres mais nous avons toujours les petits visiteurs…

Un peu plus tard, j’entends une famille de suédois s’esclaffer dans le couloir : ils viennent de découvrir les cafards eux aussi…  

Avant de diner, nous sortons découvrir le quartier : très bruyant car nous longeons une grande avenue express: nous découvrons un temple un peu plus loin où se tient un marché local. Pas besoin de vous dire que là, nous sommes clairement les seuls occidentaux du marché… Qui aurait dit que ce soir, pour notre dernière soirée en Asie, nous irions dans un marché ? Nous y achetons de quoi petit-déjeuner demain matin… Une dernière immersion avec les locaux, tout souriants de nous voir ici…

Demain, Au revoir Christophe et pour nous, en route vers l’AUSTRALIE !!!

P1050425 P1050424-1 P1050427   P1050433 P1050437 P1050441