What’s for dinner in Laos ?

Nous voilà déjà à notre bilan culinaire sur le Laos.

Nous sommes restés 10 jours seulement mais nous avons découvert pas mal de choses tout d’abord grâce au restaurant de Sinlee sur l’île de KongBong puis grâce à un cours de cuisine à Luang Prabang.
Les ingrédients restent les mêmes que ceux que nous avons rencontrés en Chine, au Vietnam ou au Cambodge mais leur association n’est pas la même…

Un plat typique du Laos : le Lap ou Laap ou Larp (5ème photo) selon comment les cambodgiens le traduisent. Il faut savoir qu’il y a autant de Lap que de cambodgiens… Tous ont des goûts différents mais à chaque fois, un sacré mélange de saveurs principalement lié aux herbes aromatiques utilisées.

Le Lap est une salade froide de poulet ou porc ou tofu ou poisson.

  • on fait chauffer un peu d’eau dans un wok avec du bouillon cube de poulet et du jus de citron vert
  • on y fait cuire la viande et on laisse réduire l’eau
  • Puis on retire la viande du feu et dans un bol, on la ménage avec de la fleur de banane (OK pas facile à trouver chez nous !), des jeunes oignons verts, de l’ail, des échalotes, de la coriandre, de la citronnelle, du sel, de la poudre de chili
  • ET LE TRUC qui donne plein de goût : des feuilles de “kaffir lime” : herbe qui donne énormément de goût. La feuille est assez épaisse et ressemble à du laurier mais le goût est bien différent… Apparemment, on peut le remplacer par le zeste d’un citron vert.

C’est succulent !!!

Mon plat préféré a été le PANAENG GAI (7ème photo) : Un mélange de porc et de poulet dans une sauce de noix de coco avec de la pâte chili.

  • On fait revenir des échalotes et de l’ail dans l’huile,     
  • On ajoute dans le wok tous les autres ingrédients :
    • viande de porc et de poulet finement émincée
    • lait de coco
    • pâte de chili
    • bouillon cube, sel, poivre
    • coriandre
    • oignons…

Pas trop épicé et très bon…

Une des particularités du Laos, c’est le riz : on nous propose le riz à la vapeur ou le “sticky rice”. Le sticky rice est une variété de riz spécifique qui est lavé plusieurs fois dans beaucoup d’eau, puis cuit à la vapeur et servi dans des petits paniers faits en feuilles de palmier. C’est très collant et ça se mange avec les doigts.

Dans les rues, nous avons croisé des barbecues avec des demis poulets sur des brochettes, des marmites pour frire les beignets et même des marchands de gaufres… Nous avons été surpris de voir des morceaux de bœuf sécher comme le Biltong d’Afrique du Sud.

Il ne faut pas oublier le café du plateau des Boloven : connu mondialement. Je ne suis pas une spécialiste en café mais apparemment, celui-ci vaut le détour. L’expérience de M. Coffee qui torréfie le café devant nous batch par batch reste un souvenir exceptionnel… Notre valise dégage une bonne odeur de café lorsqu’on l’ouvre.

Pour les amateurs d’apéritif, les restaurants proposent le Lao Lao Cocktail : surprenant, très alcoolisé, à base d’alcool de riz local… 60% d’alcool de riz en général. On a essayé le Lao Lao Mojito… et bien,  on préfère la version avec le rhum !…

 P1040487 P1040513 P1040638 P1040723 P1040803 P1040806 P1040809 P1040823