Siem Reap : Angkor

A l’heure où j’écris ce blog, j’ai beaucoup de mal à me concentrer : j’ai les pieds dans un bassin d’eau avec des poissons qui mangent les peaux mortes de mes pieds… C’est très déroutant : une drôle de sensation de sentir ses petits becs bouffer ses pieds … Ca chatouille !!!

Bon un peu de concentration ! Nous voilà à Siem Reap…

Quel changement encore… Il parait qu’il y a maintenant plus de 600 hôtels ou guesthouses dans cette ville… Tous ces hôtels se sont montés dans les 10 dernières années. Tourisme de masse garanti. Nous sommes donc arrivés par le bus après 6 heures depuis Phnom Penh. A peine arrivés et les valises déposés dans notre guest house, nous sommes repartis en tuk-tuk directement vers les temples selon le conseil avisé de Papy Pierre… Nous avons ainsi fait faire nos “pass” d’entrée pour les 3 prochains jours en évitant la queue.

Les tuk-tuk nous ont ensuite emmené vers une colline pour voir le coucher du soleil. Là, on s’est franchement demandé où nous étions tombés. Nous étions des milliers de touristes à monter dans cette colline pour arriver à un temple plein, rempli de monde. Les gens escaladent ce temple pour monter voir on ne sait quoi… Le soleil qui se couche sur la plaine mais pas de temples en vue… Tels des moutons débiles, nous avons suivi, jusqu’à un certain point où nous avons ouverts les yeux et réaliser le danger de se retrouver avec ces centaines de touristes sur ces maigres marches…

En clair, premier contact avec les temples bien décevant !!!

Espérons que demain soit mieux…

Et quelle journée !!! De 9 heures à 18 heures dans les temples… un peu longue pour nos loulous … Mais un must de notre tour du monde…

Nous avons pris deux tuk-tuk ce matin et un guide francophone (Thomas). Nous avons fait le petit circuit c’est à dire que nous sommes allés dans le Angkor Thom, c’est l’enceinte qui abritait le temple royal. Celui-ci était en bois aussi il n’en reste plus rien mais il y a encore de nombreux temples dans l’enceinte.

Ces temples sont remplis de richesses et tellement peu protégés… Nous sommes étonnés de voir que tout le monde peut toucher les sculptures des bas relief, monter sur les pierres sculptées… Il y a littéralement des centaines de milliers de pierres partout autour des temples. Elles proviennent des temples détruits dont certaines parties se sont écroulées au fil des siècles et font maintenant partie du décor. Pour les pièces les plus sculptées, on se demande quel sera l’impact du tourisme de masse.

Le Bayon est magnifique : on peut y voir de nombreuses sculptures de reproductions de bouddhas. Les sculptures des bas relief montrent des scènes de guerres des kmers contre les Siams (casqués). C’est impressionnant de précision et très bien conservé. Il y a aussi de nombreuses têtes de statues qui manquent, pillées par les hommes et notamment par pas mal de français… Mais attention, toutes les destructions ne viennent pas des pilllages ou des guerres : les rois eux-même, s’ils sont hindouistes, détruisent toutes les têtes de bouddhas des temples pour les transformer en temple Hindouiste.

Les enfants ont joué les explorateurs dans les vestiges mais en ont eu vite mare. Ils s’installaient donc dans un coin puis lisaient pendant que nous continuons nos visites.

Plus loin, le temple Baphuon restauré par les français avec le Bouddha couché que l’on devine de loin. Rien que la coiffure fait plus de 2000 pierres et 200 000 pour le bouddha en entier.

Il fait très chaud sur le site… Le soleil tape et on apprécie de se poser pour le déjeuner à l’ombre d’une bâche. Deux jeunes filles cambodgiennes nous préparent nos plats à tour de rôle sur deux pauvres réchauds mais ce sera bien bon…

Cet après midi, nous visitons le temple Ta Prohm, mon préféré… Comme sur tous les temples, les arbres ont poussé sur les pierres mais ici, on les a laissé et on voit d’impressionnantes racines d’arbres emmêlées dans les pierres. Les arbres sont très hauts, immenses et étonnamment argentés. C’est superbe : ça nous plait beaucoup… Nous ferons de bien jolies photos. Même les enfants feront des “Wouah” d’étonnement. On verra aussi les points de vue utilisés dans le film Tombraider, avec Angelina Jolie, tourné ici (bon ok, c’est pas une référence cinématographique mais bon). Nous aimerions y passer du temps, nous poser et observer mais notre guide nous emmène vers le site de Angkor Wat : le temple le plus connu que l’on trouve représenté sur le drapeau du Cambodge, sur les étiquettes de bières et tous les tee-shirts ou pub sur le Cambodge.

Ce temple est énorme, majestueux avec de nombreuses salles, des enfilades de couloirs avec de belles colonnes et des bas reliefs sculptés magnifiques et toujours pas protégés. Mais ce temple est bourré de touristes. Il faut faire 2 à 3 heures de queue pour monter au sommet voir les bouddhas. Sans nous…

Les jardins offrent aussi une belle vue sur l’ensemble (en faisant abstraction des échafaudages). C’est beau mais ce ne sera pas notre préféré.

Comme dit Laurent, toutes les pierres que nous croisons sont sculptées et juste une, ferait l’objet de l’attraction d’un musée chez nous, tellement c’est beau.

Nous rentrons finalement à l’hôtel vannés puis allons nous régaler dans un petit restaurant Khmer. On a bien mérité un bain de pieds avec poissons. Demain, ce sera repos pour les jeunes et les grand-parents retourneront sur le site.

 20101211_LL_1 20101211_LL_1-2 20101211_LL_1-3 20101211_LL_1-4 20101211_LL_1-5 20101211_LL_1-6 20101211_LL_1-7 20101211_LL_1-8 20101211_LL_1-9 20101211_LL_1-10

Une réflexion au sujet de « Siem Reap : Angkor »

Les commentaires sont fermés.