What’s for dinner in Vietnam !

Après ces quelques semaines au Vietnam, qu’est ce que nous aurons bien mangé !!!

Au petit-déjeuner les vietnamiens mangent une soupe de nouilles ou du riz mais j’avoue que nous sommes restés à notre petit-déjeuner sucré… On trouve facilement des baguettes (pain)au Vietnam, vendue dans la rue et même sur le bord des autoroutes…

En règle générale, je dirais que les repas sont bien plus équilibrés qu’en Chine : on retrouve dans tous les plats de la viande ou des œufs, des légumes (contrairement à la Chine) et des féculents (riz ou pâtes).

A Hanoï, nous avons testé les “restaurants” de rue qui vendent des Pho Bo ou Pho gà : viande de bœuf ou de poulet cuite des heures dans l’eau avec oignons, gingembre, sauce poisson, anis, cannelle… Servie enroulée dans des légumes verts (voir 1ère photo) ou dans la soupe directement, ils sont toujours accompagnés de riz ou de noodles, mais aussi de Water grass (légumes verts) revenus avec des oignons et de l’ail.

Nous avons aussi aimé confectionner nos propres rouleaux de Printemps : prendre une feuille de riz (aussi fine que du papier calque), y mettre des nouilles, des légumes coupés en julienne, de la viande cuite à l’eau ou du poisson grillé, refermer le rouleau et le tremper dans la sauce soja…

Mon expérience culinaire favorite sera celle vécue chez l’habitant avec les communautés aux alentours de Sapa. Nous avons pu participer à la cuisine autour du feu. Sur celui-ci, les femmes disposent un grand wok, le remplissent d’huile d’arachide et y font cuire des pommes de terre frites pour les touristes en apéritif. Puis la même huile est utilisée pour faire frire les rouleaux de printemps fraîchement roulés.

Ensuite, elles récupèrent l’huile pour l’utiliser progressivement dans tous les plats cuisinés par la suite :

  • un peu d’huile, d’oignons, échalotes et ail et une bassine pleine de haricots verts fraichement équeutés (pré-cuits dans la casserole ou non) : on mélange et on ajoute du sel, du sel et encore du sel…
  • un peu d’huile, d’oignons, échalotes et ail et une bassine de Water grass : la bassine parait énorme mais les légumes réduisent très très vite, et on ajoute du sel, du sel et encore du sel…
  • même recette pour faire revenir des champignons cueillis dans la forêt en Juillet, puis séchés et tout juste reconstitués dans l’eau
  • un peu d’huile et d’oignons et hop, on fait revenir des lamelles de porc fraichement coupées. Puis on rajoute les haricots verts et les champignons juste préparés.

Nous aurons aussi le plaisir de déguster leur porc séché et fumé au dessus du feu. Le nôtre n’aura que quelques jours mais ils peuvent garder des morceaux de porc pendant des mois, pendus toute la journée au dessus de l’âtre. Pour nous, ils en ont décroché un morceau, l’ont lavé à grande eau, puis embroché et mis sur le feu et encore lavé et encore cuit… Les morceaux sont franchement gras et ressemblent à notre poitrine fumé.

Coté viande, ils mangent du poulet, du porc, du bœuf mais aussi du serpent, du chien, de la grenouille mais aussi du poisson (poisson-chat, de l’anguille…), des fruits de mer (crevettes, langoustes, crabes, noix de St Jacques). Sur tous les marchés et régulièrement, on trouve du tofu qu’ils aiment frire ou servir cuit à l’eau.

Tout est servi avec du riz cuit dans une casserole sur le coté.

Ils utilisent toutes sortes de légumes : des aubergines, des tomates, des épinards, des salades, des citrouilles, des poivrons, des oignons….

Mais nous avons aussi découverts de nombreux fruits inconnus pour nous. Mis à part, les pommes, bananes, ananas, oranges et clémentines que l’on trouve partout dans les rues, nous avons aussi goûté :

  • la pomme rose (Mân), fruit rouge à la peau fine, ayant un goût entre la pomme et la poire
  • le fruit du Dragon (Trai Tang Long)
  • Le ramboutan (Chôm Chôm) ou litchi à poils longs
  • un fruit ressemblant à une châtaigne avec une peau marron, difficile à décortiquer et contenant un fruit blanc assez juteux sans trop de goût…
  • les petits litchi à peau lisse…

Ils mettent volontiers de l’ananas, de l’ail et des cacahuètes dans tous les plats…

Notre dernière expérience dans le sud sera le Canh Chua : du poisson chat dans une casserole d’eau avec diverses légumes et fruits : fleurs de citrouille, cactus, rhubarbe, épinards, ananas… Un bain de différentes saveurs le tout couvert d’herbes vertes.

Laurent aura aussi testé le menu au serpent avec des rouleaux de Printemps au serpent, et même un curry au serpent. La viande a une texture un peu plus ferme que du poulet et n’a pas vraiment de goût.

Dans le Sud, nous avons aussi vu de nombreuses échoppes au bord de la route qui vendent du Ca Phê : comprendre Café. Les échoppes ont toutes des hamacs pour que les routiers puissent se reposer. Il parait que le café vietnamien (robusta) est fameux … Mais ils ont une spécialité : le wizmo café. Accrochez vous ! Le café est torréfié et placé sur le sol : là il est mangé par des genres de fouines qui vont les digérer et on va ensuite récupérer les fèves de café dans les selles des animaux : Hummm… Il parait que ça a un goût excellent particulier : Nous, on n’a pas testé…

I y aurait encore pas mal de choses à dire mais vous les avez déjà lu dans nos précédents articles : le chien au marché, les carcasses sur le trottoir, les criquets, les petits pancakes préparés au safran au cours de cuisine à Mui Ne, appelé Banh Xeo… Est ce que tout ça ne vous donne pas l’eau à la bouche ???

20101112_LL_1 20101112_LL_1-3 20101112_LL_1-4 20101112_LL_1-5 20101117_LL_1 20101117_LL_1-2 20101119_LL_1-6 20101127_LL_1 20101127_LL_1-3

Une réflexion au sujet de « What’s for dinner in Vietnam ! »

  1. ça va être dur de vous surprendre avec mes « modestes » recettes d’Asie à partir de maintenant, va falloir revenir à la daube et au Bourguignon, au cassoulet à la choucroute, ça vous aura manqué!

Les commentaires sont fermés.