Fushimi inari Taisha

Objectif rempli… Nous nous sommes levés à 8 h 30, avons fait juste une heure d’école pour pouvoir partir en excursion à 11 heures…

Deuxième objectif du jour : le shrine de Fushimi inari Taisha. Nous y arrivons en train de banlieue. Comme dit Vincent : le train nous arrête directement dans la rue. Nous nous arrêtons déjeuner dans une petite échoppe : déjeuner sur le tatami de soupe de poulet et pâtes et poisson-riz pour les enfants. Délicieux…

Notre balade nous conduit directement au shrine.

Attention un shrine n’est pas un temple (enfin presque) :

  • le shrine est le lieu de culte de la religion Shinto (la religion née au Japon)
  • le temple est le lieu de culte de la religion bouddhiste.

Les japonais fréquentent les deux types de lieu à plusieurs occasions dans l’année : au nouvel an, au moment des festivals…

Revenons en au Shrine de Fushimi…

C’est en fait un lieu de culte dans la forêt où se dressent des milliers de portes rouges et noires alignées (toriis) pour former une immense allée longue de plusieurs kilomètres dans la forêt. La couleur rouge caractéristique et l’alignement rend les perspectives étonnantes et très inhabituelles. Nous empruntons le chemin ainsi tracé en nous arrêtant tous les quelques mètres pour prendre des photos. Si l’on regarde dans un sens, on ne voit que les colonnes rouges et dans l’autre sens, les colonnes sont gravées des noms des sociétés japonaises ayant achetées ou financées une porte. Le prix dépend du diamètre de la colonne allant jusque 1 300 000 Yen soit 13 000 euros pour une porte aux colonnes de 30 cm de diamètre.

On trouve également de nombreux autels de prière tous muni de gros grelots (à la place du gong) à secouer avant de prier.  Il y a aussi de nombreux autels privés… On en croise dans tous les coins de la forêt.

Le parc est aussi gardé par deux renards oinari-san caractéristiques régulièrement présentés en statue : l’un porte dans sa gueule un parchemin et l’autre un escargot…

La promenade est très agréable et nous permet de découvrir encore quelques forêts de bambous. Le temps est parfait, il ne fait pas trop chaud ni froid. Nous sommes déjà fin Octobre mais les feuilles des arbres sont encore vertes. Nous ne verrons pas les beaux paysages des arbres japonais dorés par l’Automne…

A notre retour, nous nous arrêtons à la gare de Kyoto, très beau bâtiment moderne dans le centre ville.

Puis, de retour à l’hôtel, nous reprenons l’école pour l’heure que nous n’avons pas faite ce matin.

20101020_LL_1 20101020_LL_1-2 20101020_LL_1-3 20101020_LL_1-4 20101020_LL_1-5 20101020_LL_1-6 20101020_LL_1-7 20101020_LL_1-8 20101020_LL_1-9 20101020_LL_1-10