The Great Wall

Objectif du jour : LA GRANDE MURAILLE DE CHINE !!!

Depuis quelques temps, Vincent nous demande quel est l’Atomium de la Chine (comprendre : quel est le monument principal représentant la Chine) ?

Et bien, nous y voilà… Plusieurs options pour s’y rendre : le train + taxi ou le bus + taxi ou le chauffeur particulier. Nous avons opté pour le chauffeur à la journée, suite aux récits de plusieurs personnes rencontrées qui se sont battues avec les taxis officieux qui nous récupèrent à l’arrêt de bus ou à la gare… Nous choisissons la sécurité : le chauffeur…

Qui dit chauffeur privé, dit guide qui nous emmène dans les magasins à touristes. Ceci nous permettra de découvrir, comment on fait les vases chinois en cuivre et pate de verre ou encore la soie avec les vers à soie : très instructif pour les enfants… Chaque visite nous emmène dans le magasin où les prix pratiqués sont bien plus importants que ceux que nous avons vus auparavant (x 10 parfois)… On nous explique que les fabriques sont certifiées par le gouvernement pour être des produits de qualité…Mouais, mouais, mouais…

C’est quand même quelque chose de voir comment se fabriquent les vases chinois en cuivre : les étapes successives sont présentées dans les ateliers : on soude différentes parties, façonnées en cuivre pour former le vase (la base) puis on y colle des lamelles de cuivre formant des dessins de dragons ou de phœnix que l’on recuit. Ceci forme des parties creuses à remplir avec de la pate de verre de couleur différente en fonction du pigment utilisé. Dans le four, la pate de verre se rétracte et les creux formés doivent être re-remplis, ce 7 fois de suite. A la fin, le vase est poli avec différentes pierres pour finalement terminer par le polissage au charbon rendant le vase tout lisse… Quel travail…

La grande muraille est longue de 6700 km, soit près de 1/6ème de la circonférence de la Terre… Pas mal… Bien sûr, tous les sites ne sont pas accessibles aux touristes. Nous avons choisi le site de Mutianyu à 90 kms au Nord de Pékin. Ce n’est pas le site principal, pas le préféré des tour-operator ce qui nous permet de profiter des lieux sans avoir trop de monde et d’éviter le centre commercial avec Mac Do (qui casse un peu l’ambiance). Nous grimpons la rue, bordée d’échoppes à touristes (façon Mont St Michel) qui nous mène au téléphérique : et oui ! on monte à la muraille en téléphérique, comme au ski… Ca fait bien rire Erine et Vincent qui s’étonnent de prendre un téléphérique, sans ski au pied.

Arrivés en haut, c’est quand même grandiose !!! En fait, le temps est au brouillard ce qui gâche un peu la vue au loin mais on perçoit quand même l’immensité du lieu. Les photos, ci après ont été retouchées par Laurent pour améliorer la clarté du paysage. On nous explique que la photo de carte postale est quasi impossible ici : la météo ne le permettant que quelques jours par an.

Laurent et moi percevons le caractère exceptionnel d’une telle visite en famille : c’est un moment fort de notre voyage…

Nous nous baladons le long de la muraille haute de 8 mètres et large de 6 mètres, en découvrant les tours de guet. Nous expliquons à Vincent la fonction de la muraille, pour se protéger des envahisseurs comme dans les châteaux forts. Erine, un peu nostalgique, nous explique tout ce que M. François lui a appris sur les châteaux forts, l’année passée…

Après une heure de balade à monter et descendre, les plaintes de Vincent se font sentir… Il commence à fatiguer. Nous ferons demi-tour, un peu plus loin.

L’endroit est grandiose, plein de symboles. Dommage que nous soyons entourés de plusieurs groupes de chinois et d’italiens qui hurlent dans nos oreilles…

Et savez vous comment on redescend de la grande muraille ? Ca, vous ne devinerez jamais…. En luge sur un toboggan géant façon bobsleigh… Qui l’eût cru ?

Les enfants sont ravis, bien sûr… Laurent et Erine me devancent alors que Vincent et moi n’avançons guère avec notre luge, coincée sur les freins. Heureusement, un australien arrive derrière nous et propose de nous pousser ce que nous donne un peu de vitesse. C’est très rigolo…

Au retour, nous nous arrêtons devant le nid : le stade des jeux olympiques. Laurent escaladera une barrière pour avoir une photo sans grillage, ni lampadaire… Quel talent !!!

20101008_LL_1 20101008_LL_1-2 20101008_LL_1-3 20101008_LL_1-4 20101008_LL_1-5 20101008_LL_1-6 20101008_LL_1-7

4 réflexions au sujet de « The Great Wall »

  1. Impressionnant, ce « Great Wall – Chinese Atomium »
    Nous imaginons votre émotion bien naturelle dans de tels lieux.

  2. impressionnant en effet. Autant la Chine ne me donne pas envie, autant La grande Muraille et la cité Interdite oui !! superbes photos. Merci !

  3. honnêtement, l’Asie ne nous tentait pas avant ce grand voyage mais maintenant que nous y sommes, nous sommes ravis de ce que nous vivons, des lieux, des gens … (Nelly)

  4. c’est tous simplement impressionant!! je savais pas quelle serai aussi grande!!
    sans vouloir etre mechant je vous trouve un peu beaucoup petit !!!

Les commentaires sont fermés.